Monde / Culture

La lettre ouverte de Dylan Farrow, accusant Woody Allen d'agression sexuelle

Temps de lecture : 2 min

Woody Allen lors de son «Photo call» cannois, le 11 mai 2011. REUTERS/Yves Herman
Woody Allen lors de son «Photo call» cannois, le 11 mai 2011. REUTERS/Yves Herman

«Quand j'avais sept ans, Woody Allen m'a prise par la main et menée dans un grenier sombre, qui ressemblait à un placard, au deuxième étage de notre maison. Il m'a dit de m'allonger sur le ventre et de jouer avec le train électrique de mon frère. Puis il m'a agressée sexuellement. Pendant ce temps-là il me parlait, me murmurant que j'étais une bonne petite fille, que c'était notre secret, me promettant que nous irions à Paris et que je serais une star dans ses films. Je me souviens d'avoir regardé fixement le petit train, me concentrant dessus tandis qu'il faisait le tour de la pièce sur ses rails. Aujourd'hui encore, j'ai du mal à regarder des trains en plastique.»

Ces mots sont ceux de Dylan Farrow, 28 ans, fille biologique de Mia Farrow, et fille adoptive de Woody Allen, qu'elle accuse de l'avoir agressée sexuellement. Si elle s’était déjà confiée à Vanity Fair, elle le raconte ici dans une lettre ouverte, dans le New York Times, comme elle ne l'avait jamais fait. Elle fait le récit de ses années passées à voir Woody Allen célébré par Hollywood, le monde entier, et la culpabilité de l'avoir laissé libre de s'approcher d'autres petites filles, puisqu'il n'a jamais été poursuivi.

Et le déclencheur a été sa nomination aux Oscar, une énième. «Mais cette fois, je refuse de m'effondrer. Pendant tellement longtemps, la reconnaissance dont jouit Woody Allen m'a réduite au silence. Je le prenais comme un reproche personnel (...). Mais les survivantes d'agressions sexuelles qui m'ont parlé – pour me soutenir, partager leur peur de parler haut et fort d'être traitée de menteuse, de se voir dire que leurs souvenirs sont erronnés – m'ont donné des raisons de sortir de mon silence, ne serait-ce que pour que d'autres sachent qu'elles peuvent sortir de leur silence.»

L’agression sexuelle dénoncée par Dylan Farrow a toujours été niée par les soutiens du cinéaste qui pointent que jamais il cinéaste n'a été inculpé, et encore moins condamné, pour un crime. Mais il y a plus à voir, dans les faits disponibles, que la pure non-inculpation d’Allen. Dans un article intitulé Woody Allen a-t-il agressé sexuellement sa fille adoptive en 1992?, nous revenions sur les faits en janvier dernier.

Newsletters

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Deux autres fêtards sont dans le coma.

La presse étrangère donne un écho inédit aux voix minoritaires de France

La presse étrangère donne un écho inédit aux voix minoritaires de France

Les médias internationaux ont eu la bonne idée de tendre l'oreille. Et tout à coup, le mythe d'un doux universalisme français s'est effondré.

Le bilan économique de Donald Trump n'est peut-être pas celui que vous croyez

Le bilan économique de Donald Trump n'est peut-être pas celui que vous croyez

Sur aucun point on ne peut dire que, après ses quatre ans de mandat, l'Amérique est réellement «great again».

Newsletters