Lu, Vu & EntenduMonde

La carte des menaces qui planent sur les USA

Alice Bru, mis à jour le 31.01.2014 à 11 h 52

A Boston, Massachusetts, le 15 avril 2013. REUTERS/Dan Lampariello

A Boston, Massachusetts, le 15 avril 2013. REUTERS/Dan Lampariello

Les renseignements américains ont publié le 29 janvier leur rapport annuel sur les menaces planant sur le territoire américain. Le document, intitulé Worldwide Threats Assessment of the US Intelligence Community détaille tous les points chauds du globe, des plus traditionnels (l'Iran et son programme nucléaire militaire, le terrorisme au Moyen-Orient ou la militarisation de la Chine et les attaques de cyberterrorisme) aux plus épisodiques, à savoir les pandémies et les crises alimentaires et de ressources.

Le site DefenseOne a reporté ces menaces sur une carte interactive, permettant de visualiser ce qui est attribué à chaque pays marqué d'une flèche jaune. Sur la liste des pays menaçant directement les USA, on retrouve bien entendu la Corée du Nord, l'Afghanistan, le Pakistan... Mais aussi Haïti et la Centrafrique.

La BBC, citant Gary LaFree, professeur de criminologie à l'université du Maryland et directeur de recherches sur le terrorisme du groupe Start, note elle une évolution dans les pratiques des terroristes, en comparant l'ETA aux groupes d'aujourd'hui:

«Il y avait une expression commune: les terroristes veulent que beaucoup de gens regardent, pas que beaucoup de gens meurent. Ces jours-ci, l'intérêt n'est pas seulement que beaucoup de gens regardent, mais aussi que beaucoup de gens soient tués».

Elle remarque également que si les attaques menacent des citoyens américains, elles ont surtout lieu dans le sud de l'Asie, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Cette évolution du terrorisme est naturellement citée par James Clapper, directeur des renseignements américains et auteur du rapport:

«Pendant mon gros demi-siècle dans les renseignements, je n'ai jamais connu de moment où nous étions encerclés par tant de menaces de par le monde. Ma liste est longue. Elle inclut la peste et la diversification du terrorisme largement connecté et maintenant globalement dispersé, jusque chez nous, comme l'a montré l'attentat du Marathon de Boston».

Cependant, la BBC nuance ces propos: faire peur aux sénateurs est une stratégie connue des agences de renseignement pour conserver leurs budgets.

Alice Bru
Alice Bru (69 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte