Lu, Vu & EntenduMonde

Ce qu'on trouve dans la valise d'un expert en démantèlement des armes chimiques syriennes

Slate.fr, mis à jour le 29.01.2014 à 11 h 40

Un expert en armes chimiques de l'ONU près de Damas le 29 août 2013, REUTERS/Mohamed Abdullah

Un expert en armes chimiques de l'ONU près de Damas le 29 août 2013, REUTERS/Mohamed Abdullah

Qu'emporte un expert de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques en mission pour participer au démantèlement de l'arsenal chimique de la Syrie? Foreign Policy est allé fouiner dans les valises de Peter White, qui a passé le mois de septembre 2013 en Syrie.

L'expert de l'OIAC raconte que s'il était souvent parti à l'étranger pour travailler au démantèlement d'armes chimiques, c'est la première fois qu'il se retrouvait en zone de guerre: «On a eu quelques nuits sans sommeil la première semaine, et on ne savait pas vraiment ce qu'il se passait. Toute la journée et toute la nuit, on entendait les coups de feu et le pilonnage d'artillerie, ce que je n'avais jamais connu avant».

L'article présente une série de photos, prises par Evert-Jan Daniels, de l'équipement réglementaire de l'expert en mission. Appareil de contrôle de contamination portable, combinaison de protection avec gants et surbottes, masque à gaz, casque et gilet pare-balles, kit de secours comprenant notamment des stylos d'injection d'antidotes, appareil photo et barres de céréales, tout est listé en photos avec les commentaires.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte