Monde

Le lobby allemand du cannabis gagne 1 million d'euros à un jeu télévisé

Temps de lecture : 2 min

Herbal par Psychonaught, domaine public.
Herbal par Psychonaught, domaine public.

Incroyable mais vrai: la Deutscher Hanfverband (Fédération allemande du chanvre), une organisation qui défend la légalisation du cannabis, vient de remporter un million d'euros grâce à un jeu télévisé allemand, dont la finale était diffusée samedi soir sur la chaîne Pro7.

Lors du dernier volet de cette émission intitulée Millionärswahl (l'élection du millionnaire), les téléspectateurs étaient invités à voter par téléphone ou via Internet pour départager les sept candidats en lice pour décrocher la timbale qui leur permettrait de réaliser leur rêve. Parmi les finalistes: un breakdancer bavarois qui voulait financer son école, le représentant d'un projet d'accès à l'eau potable dans les pays en développement, un groupe d'électro-punk qui promettait à ses fans de donner une série de concerts gratuits, bières comprises...

En termes d'audience, ce nouveau jeu télévisé a été un véritable flop, mais la participation du lobby du cannabis a visiblement mobilisé ses défenseurs. En Allemagne, où la consommation de cannabis est illégale mais largement dépénalisée dans certains Länder, on estime à 14 millions le nombre de personnes qui auraient déjà fumé un joint dans leur vie, et le nombre de fumeurs réguliers entre 2 et 4 millions.

Le projet de Georg Wurth, président de la Deutscher Hanfverband, a donc convaincu le public de l'émission hier soir: réaliser un spot télévisé pour défendre la légalisation du cannabis en Allemagne. Cheveux courts, lunettes sans cadre, allure sportive... Cet homme de 41 ans qui se décrit lui-même comme un consommateur occasionnel de cannabis ne ressemble pas à la caricature du fumeur de joints apathique à dreadlocks et chemise indienne. Après avoir mené une carrière politique au sein du parti écologiste Alliance 90/Les Verts, cet ancien conseiller financier a fondé la Deutscher Hans Verband au début des années 2000, qui est devenue le principal lobby de ceux qui veulent légaliser la consommation, la vente et la production de cannabis en Allemagne.

Le discours de Georg Wurth est solidement argumenté, passe bien à la télé, comme le faisait remarquer Die Tageszeitung récemment:

«Il parle de recettes fiscales pour l'État, de la prise en charge de la douleur chez les patients, d'une amélioration de la qualité ou d'allègement pour le système judiciaire. Mais il ne nie pas les problèmes qui pourraient découler d'une consommation excessive et prend le parti, décidé, de la protection de la jeunesse: «Je ne veux pas créer une hype, ne veux pas que les jeunes se réclament de moi et fument un bong le matin avant d'aller à l'école».»

À peine l'identité du vainqueur révélée, le Parti pirate, dont la légalisation du cannabis fait partie des revendications, se fendait d'un post sur son blog pour féliciter Georg Wurth sur son site:

«Félicitations, Georg ! Le Parti pirate se réjouit pour Georg Wurth et la Deutscher Hanfverband. Nous sommes sûrs que le million gagné va apporter beaucoup de bien.»

Cette somme représente en effet une manne pour l'organisation, qui ne compte aujourd'hui que trois employés et qui ne disposait jusqu'à présent que d'un budget très limité (89.000 euros en 2012). Rien que la participation à l'émission a permis à la Deutscher Hanfverband de gagner plus d'une centaine de nouveaux adhérents et plus de 10.000 nouveaux amis sur Facebook. Lors de l'émission, Georg Wurth a également évoqué les nombreux messages de soutien qu'il a reçus ces dernières semaines, comme ce mot envoyé par un jeune téléspectateur:

«Tu as même convaincu mes parents.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

En plus du spot télévisé, l'organisation prévoit de diffuser des publicités dans la presse, de créer un fonds de soutien pour les patients qui se battent pour avoir le droit de consommer du cannabis à des fins thérapeutiques et d'embaucher un ou deux nouveaux employés.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Guerre au Yémen, éruption volcanique aux îles Tonga, et famine en Afghanistan… La semaine du 15 au 21 janvier en images.

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Depuis le dernier tiers du XIXᵉ siècle, certains auteurs cherchent à prouver que le pays ne doit pas son nom à l'explorateur florentin Amerigo Vespucci.

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

L'Union européenne s'est engagée sur un nouveau programme Eramus+ qui devrait s'ouvrir à de nouveaux publics.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio