JO Sotchi 2014Monde

JO de Sotchi: les athlètes américains ne doivent pas montrer qu'ils sont américains

Andréa Fradin, mis à jour le 25.01.2014 à 11 h 24

Capture d'écran du site de Ralph Lauren, créateur des tenues officielles de l'équipe olympique américaine.

Capture d'écran du site de Ralph Lauren, créateur des tenues officielles de l'équipe olympique américaine.

Ni de bleu, ni de rouge, ni de blanc. Bref, les membres de l'équipe américaine qui s'apprêtent à participer aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi, en Russie, sont priés de ne porter aucun signe susceptible de montrer qu'ils sont bel et bien américains en dehors des enceintes officielles.

La recommandation a été envoyée par memo aux athlètes explique le Wall Street Journal qui en publie un extrait:

«[L'équivalent du] ministère des Affaires étrangères des Etats-Unis informe que porter des vêtements [appartenant] de façon manifeste à l'équipe des Etats-Unis dans des zones hors accreditations peut mettre votre sécurité en péril.»

Elle survient alors que la tenue officielle de l'équipe américaine, dessinée par le créateur Ralph Lauren et qui ne fait aucun doute quant à l'origine du pays qu'elle représente, vient d'être révélée ce jeudi 23 janvier.

Le comité olympique américain, ainsi que le département d'Etat se sont refusés à tout commentaire, mais un des sportifs, Greg Bretz, a confirmé la nouvelle, déclarant qu'il «ne se fait pas trop de soucis», tant il a «confiance en les Etats-Unis et en [leur] sécurité.» Le snowboarder reconnaît néanmoins qu'aucune mise en garde similaire n'avait été transmise aux sportifs lors des précédents Jeux Olympiques d'hiver de Vancouvers.

L'avertissement vient tendre un peu davantage le climat délétère qui entoure les Jeux de Sotchi, attendus du 7 au 23 février prochain. Un peu plus tôt dans le mois, les Etats-Unis mettaient officiellement en garde leurs ressortissants, leur conseillant de «rester à tout moment vigilants en ce qui concerne leur sécurité personnelle», rappelle The Wire.

Pour certains, la survenue d'un événement grave ne fait même aucun de doute. Comme nous le relayions la semaine passée, la question n'est alors «pas de savoir s'il y aura un attentat, mais quand.» 

Sotchi jouxte l’une des régions les plus dangereuses au monde: le Caucase et ses groupes terroristes séparatistes, qui ont basculé dans l’islamisme depuis les guerres de Tchétchénie, dans les années 1990. 

Pour sécuriser la ville, les autorités russes ont mis en place un «cercle d’acier» autour de Sotchi, synonyme d'une surveillance permanente de la zone. Des drones seront également déployés, ainsi que des sous-marins.

Andréa Fradin
Andréa Fradin (204 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte