AllemagneCulture

Un projet de série TV sur Anne Frank sème la discorde en Allemagne

Annabelle Georgen, mis à jour le 25.01.2014 à 9 h 56

Anne Frank. REUTERS/Jacqueline Godany.

Anne Frank. REUTERS/Jacqueline Godany.

En 2015, cela fera 70 ans qu'Anne Frank est morte dans le camp de concentration de Bergen-Belsen. À cette occasion, un film allemand basé sur son journal intime, dont l'écriture du scénario a été confiée à Fred Breinersdorfer —à qui l'on doit notamment le scénario du film Sophie Scholl, les derniers jours— sortira dans les salles de cinéma européennes.

Si le destin tragique de cette petite fille juive devenue le symbole des victimes de l'Holocauste a déjà été porté plusieurs fois à l'écran par le passé, c'est la première fois qu'une production allemande s'empare du sujet. Le projet de film a reçu la bénédiction du Anne Frank Fonds, la fondation suisse créée par le père d'Anne Frank, qui détient les droits d'adaptation du best-seller mondial.

Mais il se pourrait que le film, à sa sortie en Allemagne, soit en concurrence avec une série télévisée consacrée au même sujet. La chaîne de télévision publique allemande ZDF a en effet annoncé mi-janvier qu'elle allait produire une série de quatre épisodes racontant l'histoire de la famille d'Anne Frank, comme le rapportait Die Zeit.

Une annonce qui a déclenché la colère du Fonds Anne Frank, qui n'a accordé aucun droit d'adaptation à la chaîne. D'autant plus que ZDF avait été contactée à plusieurs reprises il y a deux ans pour cofinancer ledit film, ce qu'elle avait alors refusé. L'année suivante, la chaîne avait tenté de convaincre la fondation de soutenir cet autre projet, qu'elle estime «plus moderne, destiné à un public plus jeune». Sans succès.

Dans un communiqué repris sur le site du quotidien Süddeutsche Zeitung, la fondation s'indigne de l'attitude de la chaîne:

«Le Anne Frank Fonds Basel ne comprend pas que la deuxième chaîne de télévision publique allemande (ZDF) n'ait pratiquement eu aucun intérêt pour le sujet de la famille Frank à Francfort durant des décennies et annonce soudain [...] qu'elle produit un film sur Anne Frank. Cela ne contrevient pas seulement à l'usage, au fairplay et à la bienséance, mais constitue un comportement irrespectueux vis-à-vis d'une famille qui a été totalement anéantie durant l'Holocauste.»

Face à ces critiques, la ZDF se défend d'agir de façon cavalière. Comme l'explique le producteur de la série, Oliver Berben, à la Süddeutsche Zeitung:

«Nous voulons faire un film sur l'ensemble de la famille Frank. Y réfléchir n'est pas interdit.»

Le Anne Frank Fonds dénonce lui une dérive commerciale vis-à-vis du personnage d'Anne Frank, comme l'explique son porte-parole au Hollywood Reporter:

«Anne Frank est devenue une marque, coupée de la personne réelle et de son identité.»

Bien décidée à empêcher cette adaptation télévisuelle de voir le jour, la fondation a d'ores et déjà mandaté des avocats allemands et internationaux au cas où la chaîne persisterait à produire le film sans autorisation. Une hypothèse qui semble peu réaliste, au vu du tollé que cela pourrait déclencher. ZDF a d'ailleurs fait savoir cette semaine qu'elle cherchait à «dialoguer» avec la fondation.

Annabelle Georgen
Annabelle Georgen (344 articles)
Journaliste
ZDFcinémaBergennazismenazis
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte