MondeC'est dans l'actu

Taiji: les pêcheurs de la baie de la honte continuent à chasser le dauphin

Cécile Chalancon, mis à jour le 19.01.2014 à 15 h 28

Manifestation à Buenos Aires en 2011 contre la pêche aux dauphins de Taiji. REUTERS/Enrique Marcarian

Manifestation à Buenos Aires en 2011 contre la pêche aux dauphins de Taiji. REUTERS/Enrique Marcarian

Un massacre se prépare dans la baie de Taiji, au Japon. Comme chaque année, cette ville «baleinière» s'apprête à chasser les dauphins, une pêche «traditionnelle» selon elle. Samedi, c'est Caroline Kennedy, l'ambassadrice américaine au Japon, qui a fait part sur Twitter de sa «préoccupation».

Selon CNN, reprenant les mots de l'organisation Sea Sheperd, «les pêcheurs japonais ont encerclé 250 dauphins dans une baie isolée pour les tuer pour Leur viande ou pour les vendre», les promettant à «une vie de captivité» (vendus pour se retrouver dans des delphinariums, jusqu'à 150.000 euros l'un).

L'association de défense de la nature prévient: 

«Les dauphins vont faire face à un processus de sélection en captivité très stressant. Les bébés et les mères vont être séparés et certains seront mis en captivité, certains seront tués, et d'autres seront remis à la mer, obligés de se débrouiller par eux-mêmes.»

La chasse aux dauphins de Taiji a fait l'objet d'un documentaire, The Cove–La baie de la honte, qui a reçu l'Oscar du meilleur film documentaire en 2010: 

Le Japon continue également de chasser la baleine, en dépit du moratoire international, en profitant d'une faille qui permet de chasser l'animal pour des raisons scientifiques.

Cécile Chalancon
Cécile Chalancon (99 articles)
Editrice à Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte