Sciences / Monde

Des physiciens ont cherché des traces de voyageurs du futur sur Internet... Sans succès

Temps de lecture : 2 min

The internet: a series of tubes / Quinn Dombrowski via Flickr CC Licence By
The internet: a series of tubes / Quinn Dombrowski via Flickr CC Licence By

Sur arXiv, le site qui archive les prépublications scientifiques, le site IO9 a trouvé la version prépubliée d’un article qui n’a pour l'instant donné lieu à aucune publication dans une revue.

Robert J. Nemiroff et Teresa Wilson, deux chercheurs en physique du Michigan Technological University, sont partis en 2013 «A la recheche de preuves de voyageurs dans le temps sur Internet» —c’est le titre de leur article.

Dans le film l’Armée des douze singes [spoiler], James Cole (Bruce Willis) arrive à convaincre sa psychiatre Kathryn Railly (Madeleine Stowe) qu’il vient du futur en devinant à l’avance l’issue d’un fait divers relaté dans les médias et en train de se dérouler…

Les chercheurs ont employé exactement la même méthode pour savoir si des voyageurs du futur existaient:

«Techniquement, nous ne cherchions pas des voyageurs dans le temps, mais plutôt des traces d’informations laissées par eux», expliquent-ils.

ils ont donc cherché des indices de préscience, et choisi les termes «Pope Francis» et «Comet ISON», respectivement un Pape et une comète qui n’ont été nommés que récemment, pour voir si des mentions les concernant sur Google ou Twitter étaient archivées à une date antérieure. Ils ont même utilisé des hashtag à l’attention d’hypothétiques voyageurs du futur qui voudraient bien communiquer avec eux: «#ICanChangeThePast2» et «#ICannotChangeThePast2».

Les physiciens ne semblent pas avoir pensé que les voyageurs du futurs n’étaient peut-être pas anglophones, mais passons.

Brisons le suspense, les résultats sont décevants: «nous n’avons pas découvert de voyageurs dans le temps», relatent-ils, ajoutant que «bien que ces résultats négatifs ne démontrent pas l'impossibilité du voyage dans le temps, étant donné la grande portée de l’Internet, cette recherche est peut-être la plus complète à ce jour».

Ne renonçons pas pour autant à y croire. Après tout, les deux physiciens nous donnent en conclusion quelques hypothèses pour expliquer leur échec.

«Premièrement, il est peut-être physiquement impossible pour les voyageurs dans le temps de nous laisser des vestiges de leur séjour dans le passé, y compris des traces non-physiques sur Internet», avancent-ils. Nous sommes peut-être nous-mêmes incapables d’identifier de telles traces à cause de lois de la physique encore inconnues. Enfin, la recherche effectuée aurait pu se concentrer sur des indices qui ne sont pas ceux laissés par les voyageurs du futur...

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

Le plan complètement fou pour refroidir la planète

Le plan complètement fou pour refroidir la planète

Selon des scientifiques, répandre du carbonate de calcium par avion pourrait réduire de moitié l'augmentation de la température mondiale.

Non, ce n'est pas «le sexisme» qui pousse à «moins prendre au sérieux» la douleur des petites filles

Non, ce n'est pas «le sexisme» qui pousse à «moins prendre au sérieux» la douleur des petites filles

Un scientifique alerte sur le mauvais traitement médiatique de son étude.

Au fond, le mouvement anti-vaccination est fondé sur la notion de privilège

Au fond, le mouvement anti-vaccination est fondé sur la notion de privilège

Le virus de la rougeole se propage rapidement dans le monde, laissant des victimes dans son sillage, faute de vaccination.

Newsletters