Lu, Vu & Entendu / Monde

Kim Jong-un n'a sans doute pas livré son oncle à 120 chiens affamés

Temps de lecture : 2 min

Kim Jong-un lors d'une réunion du parti; photo non datée diffusée par l'agence de presse officielle KCNA le 9 décembre 2013. REUTERS/KCNA
Kim Jong-un lors d'une réunion du parti; photo non datée diffusée par l'agence de presse officielle KCNA le 9 décembre 2013. REUTERS/KCNA

Jang Song-thaek, l’oncle du dictateur nord-coréen Kim Jong-un, qui était considéré comme «l'un des hommes les plus craints du régime», a été condamné à mort par un tribunal militaire spécial et exécuté le 12 décembre 2013. Cette décision pourrait avoir comme origine une bataille pour le contrôle de secteurs économiques qui s’exportent vers la Chine (la pêche et le charbon).

Plusieurs versions sont en concurrence quant à savoir comment l’oncle du dictateur a été tué: par une mitrailleuse automatique, une batterie anti-aérienne ou un peloton d’exécution. Mais depuis quelques jours, les médias américains ont relayé une version encore plus atroce: Kim Jong-un aurait livré le condamné nu à 120 chiens affamés. Le site de la chaîne NBC s'est emparé de l'affaire et les médias français ont évoqué eux aussi cette sombre histoire.

«Le seul problème, écrit le Washington Post, est que ce n’est probablement –probablement– pas vrai.»

Pourquoi?

C’est le journal hong-kongais Wen Wei Po, peu réputé pour sa fiabilité, qui est à l’origine du premier article relatant cette version le 12 décembre. Or il ne cite aucune source. Une étude le classe 19e sur 21 journaux de la ville en termes de crédibilité. Ni les médias chinois, qui ont des contact avec le régime, ni les médias sud-coréens, qui savent eux aussi ce qui se passe chez leur voisin et peuvent avoir intérêt à le dépeindre d’une manière encore plus négative que la réalité, n’ont pris cette histoire au sérieux.

Le journaliste du Washington Post écrit:

«Un ami qui couvrait la Corée du Nord pendant plusieurs années et a visité le pays […] s’est un jour amusé à me dire qu’en tant que journaliste américain, on pouvait écrire pratiquement ce que nous voulions sur la Corée du Nord et que les gens l’accepteraient.»

Car nous savons aussi que Kim a fait exécuter son ex, une chanteuse pop, à cause d’une sex-tape. Nous sommes donc, occidentaux, habitués à un haut niveau d’absurdité et de sauvagerie quand il s’agit d’histoires glauques nous venant du pays le plus isolé au monde. Ce n'est pas une raison pour propager n'importe quoi.

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

Prêter serment sur une tablette numérique, c'est possible

Prêter serment sur une tablette numérique, c'est possible

Qui a dit que le papier était sacré? Certainement pas Suzi LeVine. Cette américaine a pris ses fonctions d’ambassadrice en Suisse après avoir prêté serment en posant sa main sur un écran affichant une version numérique de la constitution...

La Russie est en train de remporter la guerre de la propagande. Sauf en France.

La Russie est en train de remporter la guerre de la propagande. Sauf en France.

Il y a un an, a été lancée Ruptly, une nouvelle agence de presse vidéo russe. Elle ressemble à une agence, avec 110 journalistes, venus de différents pays: Espagne, Grande-Bretagne, Russie, Pologne. Mais c'est en fait «Kremlin TV» explique Spiegel...

Nouveau record controversé du «beer mile», le mile où l'on boit une bière à chaque tour

Nouveau record controversé du «beer mile», le mile où l'on boit une bière à chaque tour

Le 6 mai 1954, l’athlète britannique Roger Bannister brisait une des barrières majeures du sport en devenant le premier à courir un mile, cette distance tout sauf ronde (1.609,35 m, soit quatre tours de piste) mais mythique, en moins de 4 minutes....

Newsletters