CultureMonde

Le prénom «Jésus» était-il commun au début du premier siècle?

Brian Palmer, mis à jour le 24.12.2013 à 10 h 36

(Et non, son nom de famille n'était pas Christ.)

Adoration des bergers de Bartolomé Estéban Murillo, 1668.

Adoration des bergers de Bartolomé Estéban Murillo, 1668.

Les Chrétiens vont célébrer la naissance de Jésus-Christ. Le messie chrétien était-il le premier à porter ce nom, ou y avait-il déjà beaucoup de Jésus à l’époque?

Beaucoup de gens ont partagé ce nom. Le nom donné au Christ, romanisé en Iesus, était plutôt commun dans la Galilée du premier siècle. (Jésus vient de la translittération de Yeshua en grec, puis en anglais). Des archéologues ont déterré des tombes de 71 Yeshua datant de la période de la mort de Jésus. Le nom apparait également 30 fois dans l’Ancien Testament, en référence à quatre personnages distincts —dont un descendant d’Aaron, qui aida à distribuer des offrandes de céréales (2 chroniques, chapitres 31:15) et un homme qui raccompagnait des anciens prisonniers de Nabuchodonosor à Jérusalem (Esdras 2:2).

La version longue du nom, Yehoshua, apparait encore quelques centaines de fois, se référant probablement au légendaire conquérant de Jéricho (le deuxième plus célèbre à porter le nom). Alors pourquoi appelle-t-on le héros hébreu de Jéricho Joshua (Josué en français, ndlr) et le messie chrétien Jésus?

Parce que le Nouveau Testament a été écrit en grec dans sa version originale et non en hébreu ou en araméen. Les Grecs n’utilisaient pas le son sh, alors les évangélistes l’ont remplacé par le son S. Puis, pour en faire un prénom masculin, ils ont rajouté un autre son S à la fin. La première version écrite de du nom Jésus a aujourd’hui été romanisé en Iesus. (On peut d’ailleurs lire sur l’inscription du crucifix INRI: «Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum», ou «Jésus le nazôréen, roi des Juifs»)

L’initiale J n’est apparue que plus tard. Ce son était étranger à l’araméen, à l’hébreu, au grec et au latin. L’anglais ne distinguait même pas le J du I avant la moitié du XVIIe siècle. Par conséquent, la Bible du roi Jacques, de 1611 se réfère à Jésus en tant que «Iesus» et à son père en tant que «Ioseph». L’orthographe actuelle vient surement de Suisse, où le J ressemble au Y anglais. Quand les protestants anglais ont fui la Suisse pendant le règne de Marie d’Angleterre, ils écrivirent une version de la Bible de Genève en utilisant l’orthographe suisse. Les traducteurs en Angleterre utilisèrent l’orthographe de Genève de 1769.

Paradoxalement, l’Ancien Testament a été traduit directement de l’hébreu original, sans passer par le grec. Donc, quiconque nommé Yehoshua ou Yeshua dans l’Ancien Testament est devenu Joshua en anglais. Pendant ce temps, le livre sacré de l’Eglise Orthodoxe syrienne, connu sous le nom de Bible syriaque, est écrite en araméen.

Alors que ses Evangiles étaient traduits du grec, les premiers scribes ont reconnu que Iesus était une altération de l’araméen original. Par conséquent, le texte syriaque se réfère àYeshua.

Bonus d’Explication: Quel était le nom de famille de Jésus? Ce n’était pas Christ. Les contemporains l’auraient appelé Yeshua Bar Yehosef ou Yeshua Nasraya. (C’est «Jésus, fils de Joseph», ou «Jésus de Nazareth».) Les Galiléens se distinguaient les uns des autres avec le même prénom en rajoutant  soit «fils de» et le nom de leur père, soit leur lieu de naissance. Les personnes qui connaissaient Jésus ne devaient pas l’appeler Christ, un mot grec qui veut dire «oint» (celui qui reçoit ou qui a reçu une onction, ndlr).

Brian Palmer

Traduit par Alexandra Le Seigneur

Brian Palmer
Brian Palmer (157 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte