Monde

Hommage à Mandela: regardez l'«imposteur» interprétant une fausse langue des signes [VIDEO]

Temps de lecture : 2 min

Le président indien Pranab Mukherjee parle au podium pendant que l'interprète en langue des signes gesticule lors de la commémoration de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela à Johannesburg le 10 décembre 2013, REUTERS/Kai Pfaffenbach
Le président indien Pranab Mukherjee parle au podium pendant que l'interprète en langue des signes gesticule lors de la commémoration de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela à Johannesburg le 10 décembre 2013, REUTERS/Kai Pfaffenbach

La cérémonie d'hommage géante à Mandela du mardi 10 décembre en Afrique du Sud a fourni à l'Internet une grande quantité de matière à commentaire. Il y a eu le vibrant discours de Barack Obama, sa très remarquée (qui a même fait piquer une crise dans certains cercles) poignée de main avec Raul Castro et bien sûr son selfie à trois avec une paire de Premiers ministres européens. Et voici donc le dernier en date, via Associated Press:

«Un homme qui a fourni l'interprétation en langue des signes sur la scène de la commémoration de Nelson Mandela, à laquelle assistaient de nombreux chefs d'Etat, était un "imposteur" a déclaré le directeur national de la Fédération des sourds d'Afrique du Sud mardi. L'homme non-identifié, qui a été vu par la Terre entière à la télévision à côté de dirigeants comme Barack Obama, "agitait ses mains mais il n'y avait aucune signification à la manière dont il les utilisait" a déclaré Bruno Druchen, le directeur national de la fédération à Associated Press.»

Druchen, ainsi que trois autres experts en langue des signes affirment que l'homme ne faisait ni de la langue des signes sud-africaine, ni de l'américaine. Selon eux, il ne s'agissait même d'aucune autre langue des signes parce qu'il n'y avait aucune structure dans la manière dont il bougeait ses bras pendant les discours, et qu'il n'avait aucune expression faciale pour faire passer les émotions de l'intervenant, un élément central de ces langues.

Le plus bizarre dans tout ça, c'est qu'il semblerait que ce ne soit pas la première fois que l'homme se fait passer pour un interprète professionnel: selon Druchen, il a joué le même tour lors d'un évènement auquel assistait le président sud-africain Jacob Zuma l'année dernière.

Josh Voorhess

Traduit par G.F.

Newsletters

En Espagne, la sécheresse fait réapparaître un monument mégalithique immergé

En Espagne, la sécheresse fait réapparaître un monument mégalithique immergé

Le site surnommé «Stonehenge espagnol» était sous les eaux depuis 1963.

Notre prochaine pandémie sera celle de la démence et nous ne sommes pas prêts

Notre prochaine pandémie sera celle de la démence et nous ne sommes pas prêts

Ces Ukrainiens qui vivent dans la peur d'être appelés au combat

Ces Ukrainiens qui vivent dans la peur d'être appelés au combat

Plus de cinq mois après le début de l'invasion russe, il est nécessaire pour Kiev de continuer à recruter des soldats aptes au combat. Mais entre rumeurs et dysfonctionnements, la conscription n'est pas toujours chose aisée.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio