Monde

Les images à retenir de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela

Temps de lecture : 2 min

Obama serre la main de Raul Castro aux côtés de Dilma Roussef. REUTERS/Kai Pfaffenbach.
Obama serre la main de Raul Castro aux côtés de Dilma Roussef. REUTERS/Kai Pfaffenbach.

Des dizaines de milliers de Sud-Africains et une centaine de chefs d'Etat se sont réunis, ce mardi 10 décembre, à Soweto (Afrique du sud) pour rendre hommage à Nelson Mandela, décédé jeudi à l'âge de 95 ans. Ce stade, qui a été rénové pour la coupe du Monde 2010, fut le lieu du premier grand rassemblement après la libération de Mandela de prison, en 1990.

Malgré la pluie, la foule s'est rassemblée pour chanter et célébrer la vie de l'ancien président sud-africain. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon l'a salué comme une «racine profonde».

Le président sud-africain Jacob Zuma, qui a été hué par des opposants, a fait remarquer qu'«aujourd'hui le monde entier s'est arrêté pour célébrer la vie du plus grand fils du monde».

REUTERS/Yves Herman

Barack Obama a fait l'éloge de Mandela en le définissant comme «le dernier grand libérateur du XXe siècle», le citant comme une inspiration personnelle et concluant que «nous ne verrons plus de nouveaux Nelson Mandela».

Vous verrez beaucoup circuler cette photo du président américain discutant avec la Première Ministre danoise Helle Thorning-Schmidt sous le regard sévère de son épouse Michelle.

REUTERS/Kai Pfaffenbach

Ou encore cette photo d'un selfie présidentiel.

Mais ces clichés sont pourtant loin d'être les plus beaux ou les plus symboliques: c'est surtout en serrant la main de Raul Castro qu'Obama a fait sensation. Le président cubain a d'ailleurs également pris la parole lors de la cérémonie, comme la présidente brésilienne Dilma Rousseff, le vice-président chinois Li Yuanchao ou encore le président indien Pranab Mukherjee.

La seule poignée de mains publique entre un président américain et son homologue cubain depuis la révolution de 1959 remonte à 2000, lorsque Bill Clinton et Fidel Castro s'étaient salués lors d'un meeting aux Nations unies.

Autre (mini) guerre froide qui a pris fin grâce à l'effet Mandela, celle entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, assis côte à côte lors de la cérémonie et qui en ont profité pour discuter, eux qui avaient voyagé séparément...

Barack Obama et ses prédécesseurs George W. Bush et Bill Clinton avaient eux fait le voyage depuis les Etats-Unis ensemble. Mais «W» ne souhaite pas reprendre le poste de l'actuel locataire de la Maison Blanche, ce qui explique sans doute la différence avec le couple français. Il y a pourtant quelqu'un qui pourrait succéder à Barack Obama sur cette photo. Saurez-vous la retrouver?

A noter enfin qu'un autre lauréat du prix Nobel de la Paix, Desmond Tutu, a conclu la cérémonie avec une pointe d'humour tout en réussisant à se faire entendre:

«Je ne vous donnerai pas ma bénédiction avant que vous soyez tous silencieux, je veux entendre un stylo tomber.»

Newsletters

À Calais, le «groupe décès» tâche d'identifier les victimes du naufrage dans la Manche

À Calais, le «groupe décès» tâche d'identifier les victimes du naufrage dans la Manche

Après la mort de vingt-sept personnes exilées lors d'une traversée, les associations font leur possible pour appuyer l'identification des disparus et contacter leurs proches.

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Cet Américain a écopé d'une peine de neuf ans.

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Étant donné que ce nouveau variant s'est déjà propagé au-delà de l'Afrique australe, l'interdiction des voyageurs en provenance de cette zone ne fera que ralentir sa circulation.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio