Économie / Monde

113 ans de transferts de foot en une géniale carte interactive

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de la carte du Guardian
Capture d'écran de la carte du Guardian

En 1893, le club anglais d'Aston Villa a payé 100 livres sterling pour s'assurer les services de Willie Groves. C'est le plus vieux transfert de l'histoire du football dont nous encore ayons la trace. Aujourd'hui, les choses ont bien changé, et le Real Madrid a payé entre 90 et 100 millions d'euros selon les sources à Tottenham pour acheter le Gallois Gareth Bale l'été dernier.

Le blog data du Guardian a publié mi-novembre une magnifique carte interactive passée un peu inaperçue de ce côté-ci de la Manche compilant les données de 113 ans de transferts de foot. Le site du quotidien britannique écrit:

«Découvrez combien de joueurs ont été achetés chaque année , dans quels pays et pour combien en sélectionnant les différents choix dans le menu de gauche.»

Facile en effet de passer une heure entière à explorer les innombrables données de ce beau travail interactif, fruit du travail du designer australien Mac Bryla, qui a quelques autres belles visualisations liées au football sur son blog.

Et pour un aperçu de l'évolution de ce marché, qui est passé de quelques transactions localisées à des échanges mondialisés de plusieurs millions d'euros, jetez un oeil à la vidéo ci-dessous:

Grégoire Fleurot Journaliste

Newsletters

Les classes populaires décrochent depuis 2008 (et tout le monde s’en fout)

Les classes populaires décrochent depuis 2008 (et tout le monde s’en fout)

«Ce décrochage de la France d’en bas est inédit», lit-on dans une note de l'Observatoire des inégalités, dont le directeur n’est pas content et le fait savoir.

Pourquoi l'Allemagne est-elle la championne du monde de l'innovation?

Pourquoi l'Allemagne est-elle la championne du monde de l'innovation?

L'innovation ne vaut que si elle est partagée par tous les acteurs économiques, ce que l'Allemagne a compris

Le taux d'emploi des Français de 25 à 54 ans est supérieur à celui des Américains

Le taux d'emploi des Français de 25 à 54 ans est supérieur à celui des Américains

Les Français ont une réputation de fainéants, c’est bien connu. Pourtant, une récente étude du prix Nobel d’économie Paul Krugman publiée sur son blog du New York Times montre que ce n’est peut-être pas si vrai. ...

Newsletters