EconomieMonde

«Social media», «big data», «cloud»: les termes les plus populaires du jargon professionnel

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 25.11.2013 à 14 h 01

Business Training Room / Silicon Beach Training via Flickr CC License By

Business Training Room / Silicon Beach Training via Flickr CC License By

Le site Business ETC a publié une liste des quinze mots à la mode les plus employés dans le monde professionnel en 2013 à travers le monde, se fondant sur le classement réalisé par le Global langage monitor. Ce site, qui publie chaque année la liste des mots anglais les plus utilisés, recense des milliards de pages web ainsi que 275.000 sources médiatiques imprimées ou en ligne. Il faut au moins 25.000 occurrences pour que le mot entre dans la liste.

Le secteur des nouvelles technologies et d’Internet domine largement ces nouveautés, comme en témoignent le terme «content», qui arrive en première place suivi de «social media», de «ping» en neuvième place (argot informatique: commande permettant de tester l’accessibilité d’une machine depuis une autre), du fameux «big data» en dixième et du non moins célèbre «cloud» qui ferme la marche (quatorzième place).

La plupart de ces termes sont également utilisés dans le monde professionnel francophone. Heureusement (?), certaines tentatives de traduction existent, comme celles de la célèbre commission générale de terminologie et de néologie, à qui on doit en début d’année la trouvaille «mot-dièse» pour traduire le «hashtag» de Twitter. Le dictionnaire France Terme, consacré aux usages recommandés par le Journal officiel, nous propose «informatique en nuage» pour «cloud».

Mais pour être à la pointe de la francisation, un détour par le Québec s’impose. Le dictionnaire de l’Office québécois de la langue française parle ainsi de «données volumineuses» ou de «données massives» pour traduire le Big data. Le Québec préfère par ailleurs «médias sociaux» à «réseaux sociaux», plus usité en France, comme traduction de «social media».

Méfions-nous toutefois de cette liste de «buzz word». Car notre très fiable dictionnaire québécois affirme que ce dernier n’est autre qu’un «mot d'un jargon spécialisé utilisé principalement pour impressionner les non-initiés ou pour donner l'impression que l'on connaît bien le domaine en question.» Le site de l’Office québécois de la langue française préférera ainsi parler de «jargonnerie».

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte