Égalités / Monde

46% des employés de la CIA sont des employées

Temps de lecture : 2 min

Le logo de la CIA. CIA via Wikimedia Commons

Avec le film Zero Dark Thirty, on pouvait déjà commencer à supposer que la place des femmes au sein de la CIA avait peut-être évolué. On s’était dit qu’elles étaient montées en grade, suffisamment en tout cas pour mener l’opération contre Ben Laden.

Des intuitions désormais vérifiées, puisque selon NBC, aujourd’hui «presque la moitié de salariés de l'agence, 46%, sont des femmes».

La CIA a toujours été en avance en ce qui concerne la parité. Dans les années 1950, l’agence d’espionnage comptait déjà 40% de femmes dans ses rangs, quand les entreprises du Fortune 500, l'indice boursier qui regroupe les plus grands groupes américains, n’en comptaient que 30%.

Mais ce qui change aujourd’hui, c’est que les femmes ne constituent plus uniquement les armées de dactylos de l'agence de renseignement la plus connue des Etats-Unis. Avant, décrit le magazine américain Mother Jones, la CIA ressemblait «au monde de Mad Men», la sécurité en plus. Seulement un cinquième des 40% de femmes présentes dans l'agence se situaient au-dessus du niveau GS7 d’une grille de salaire qui monte jusqu’à GS18.

Maintenant, on retrouve des femmes à tous les niveaux de l’organisation:

  • Près de la moitié de l’équipe de John Brennan, le directeur de l'agence, sont des femmes. C'est notamment le cas de ses numéros 2 et 3.
  • Les femmes comptent désormais pour 40% des agents sous couverture —les espions.
  • Les analystes du renseignement de l’agence sont à 47% des femmes (par exemple, l'équipe chargée de rassembler des informations pour traquer Ben Laden étaient composée aux trois quarts de femmes).
  • Et 59% travaillent dans les équipes de support, qui gèrent tout depuis la sécurité jusqu’aux communications.

Des résultats qu’il faut lire à la lumière du rapport que David Petraeus, l’ancien directeur de la CIA, avait demandé à Madeleine Albright sur la place des femmes dans l’agence d’espionnage en 2012. Elle avait alors conseillé de mener un travail sur les harcèlements, d’inciter les cadres à aider les femmes qui travaillent pour eux à grimper les échelons, de promouvoir le tutorat, etc...

Le travail semble avoir payé. L’agence de renseignement en est tellement fière qu’elle a même mis au point un site internet dédié: From Typist to Trailblazer: The Evolving View of Women in the CIA's Workforce («Des dactylos aux innovatrices: l’évolution de la place des femmes dans les effectifs de la CIA»).

Newsletters

Refuser d'être enceinte pour préserver son corps, un motif pas si superficiel

Refuser d'être enceinte pour préserver son corps, un motif pas si superficiel

L'impact de la grossesse sur le corps peut être une raison de ne pas vouloir d'enfant. C'est aussi une manière de s'opposer à la dépossession systémique du corps de toutes les femmes.

La cour suprême de New York rouvre l'affaire Eric Garner

La cour suprême de New York rouvre l'affaire Eric Garner

Garner est mort en 2014, étouffé lors d'une intervention policière.

Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion

Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion

Leur interdire des tenues sous prétexte qu'elles risquent d'exciter les garçons hétéros, c'est ce qu'on appelle la culture du viol.

Newsletters