C'est dans l'actu

« article précédent

article suivant »

La Chine met fin à la politique de l'enfant unique

Au parc aquatique Ocean World de Qingdao dans l'est de la Chine le 2 juin 2007, REUTERS/China Daily

Grande nouvelle pour les familles chinoises: le parti au pouvoir a annoncé ce vendredi 15 novembre une réforme majeure de la tristement célèbre politique de «l'enfant unique». Les couples urbains peuvent désormais avoir deux enfants à condition qu'au moins un des deux parents soit un enfant unique.

La politique de l'enfant unique est devenue au fil des années de plus en plus dépassée. Elle a d'abord été mise en place à une époque où tout le monde croyait les histoires de surpopulation et au besoin urgent d'encourager les familles du monde entier à avoir moins d'enfants. Dans ce contexte, la politique de l'enfant unique était inhabituellement draconienne et reflétait les politiques autoritaires de la Chine, mais aussi des idées plus générales sur la démographie et l'économie qui bénéficiaient d'un soutien considérable en occident.

Aujourd'hui, elle ressemble simplement à un désastre total. C'est une énorme entrave à la liberté humaine, mais la politique a aussi légué à la Chine une population vieillissant rapidement et avec un déséquilibre important entre les sexes chez les jeunes.

Nous avons aussi appris depuis que les taux de natalité chutent de manière spectaculaire dans toutes les sociétés utilisant des technologies de contrôle des naissance, ayant des femmes avec un minimum d'autonomie par rapport à leurs partenaires masculins et un accès à la culture populaire mondiale.

En d'autres termes, même sans des mesures de contrôle de la population, la plupart des pays développés ont des taux de natalité en dessous du seuil de renouvellement de la population et la plupart des pays en développement convergent rapidement.

Dans la même annonce, la Chine affirme qu'elle ne va plus essayer de «rééduquer» les gens en les envoyant dans des camps de travaux forcés. Une bonne journée en fin de compte.

Matthew Yglesias

Traduit par G.F.

3 réactions

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte