« article précédent

article suivant »

Désolé chers Allemands, mais votre excédent commercial ne récompense ni un travail acharné ni de bons produits

Les ouvriers de l’usine BMW de Leipzig, le 18 septembre 2013. REUTERS/Fabrizio Bensch

La Commission européenne s'inquiète des excédents commerciaux allemands et Bruxelles veut diligenter une enquête approfondie à ce sujet... Dit comme ça, cela peut sembler bizarre. Du «jamais vu», souligne Jean Quatremer, le correspondant de Libération à Bruxelles. Qu'en pense-t-on outre-Atlantique? Le point de vue de Matt Yglesias, de Slate.

Pendant que j’étais en vacances, il y a eu apparemment une résurgence aux Etats-Unis des propos selon lesquels l’excédent commercial important de l’Allemagne était problématique pour l’économie globale. Il se trouve que j’étais aujourd’hui en train de parler à un Allemand à propos de quelque chose qui n’a rien à voir, et qu’il a fini par plaisanter sur le fait que les Allemands travaillent beaucoup et que c’est grâce à ça qu’ils réalisent ces exportations que le gouvernement américain pense si terribles. L’autre poncif qu’on entend tout le temps à propos des Allemands, c’est que la qualité des produits allemands explique les excédents commerciaux et que donc, leur demander de réduire leurs excédents revient à leur demander de faire des produits moins bons.

C’est un non sens absolu. Pour commencer, les Allemands ne travaillent en réalité pas tant que ça. Les travailleurs allemands travaillent en moyenne moins d’heures que les Grecs, les Espagnols ou les Italiens. Cette idée du travail dur est une invention. 

Mais au-delà, c’est hors sujet. Tout le mythe allemand sur la balance commerciale est fondé sur une confusion entre les exportations brutes et les exportations nettes. Les exportations brutes sont… des exportations. L’Allemagne exporte beaucoup. La raison en est que beaucoup de très bons produits sont faits en Allemagne. Mais les exportations nettes correspondent à ce que vous faites de l’argent gagné avec ce que vous exportez.

Il s’avère que les Etats-Unis exportent la même valeur en dollars de biens et de services que l’Allemagne. Mais nous avons un déficit commercial parce que nous importons dans le même temps des tonnes et des tonnes de choses.

L’Allemagne a un excédent commercial parce qu’elle n’importe pas beaucoup. Une large part du revenu que les Allemands gagnent de l’export est déposée dans les banques allemandes et ensuite prêtée aux banques et aux gouvernements étrangers.

Proposer de réduire l'excédent commercial allemand, ce n'est pas proposer qu'ils exportent mons de choses. C'est proposer qu'ils achètent plus de biens et services faits à l’étranger.

Plus de fromage français et de vin espagnol. Plus de vacances en Italie.

Au niveau politique, il s’agirait de baisser la TVA sur les produits importés en la finançant par le déficit, et de laisser alors les citoyens allemands décider de ce qu’ils veulent acheter.

Matthew Yglesias

Traduit par Jean-Laurent Cassely

1 réaction

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte