MondeC'est dans l'actu

Typhon Haiyan: comment aider depuis la France

Slate.fr, mis à jour le 12.11.2013 à 19 h 39

Dans la ville de Tacloban, aux Philippines, 12 novembre 2013. REUTERS/Romeo Ranoco

Dans la ville de Tacloban, aux Philippines, 12 novembre 2013. REUTERS/Romeo Ranoco

Le typhon Haiyan aurait fait au moins 10.000 morts aux Philippines, et a touché 9,5 millions de personnes d'après le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires. Vous avez vu le bilan s'alourdir, des images de la dévastation laissée par Haiyan, mais comment pouvez-vous vous rendre utile à votre petit niveau?

1. En envoyant de l'argent

Les principales ONG ont mis en place des façons faciles de donner de l'argent: voir par exemple le site de la Croix Rouge, qui rappelle que vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt de 75% du montant de votre don, de telle sorte que donner 100 euros vous revient en fait à 25 euros (vous pouvez aussi donner directement à la Croix Rouge locale); la Fondation de France, qui insiste sur le fait que les dons serviront aux associations d'aide locales (et là aussi, reçu fiscal); Action contre la faim, qui considère «la mobilisation de la communauté internationale largement insuffisante».

Le Parisien liste une série d'autres ONG à qui vous pouvez donner, qui se concentrent chacune sur des points différents. Depuis 2004, les ONG françaises ont de plus grandes obligations de transparence, et vous précisent à quoi vont ou peuvent servir vos dons, notamment s'ils ne sont pas nécessaires dans leur totalité à l'action aux Philippines.

2. En envoyant seulement de l'argent

Vous avez peut-être envie d'envoyer de la nourriture, des vêtements ou votre propre personne aux Philippines pour donner un coup de main. Mais, invité ce mardi sur France 2, le directeur de la communication de la Croix Rouge, Jean-François Riffaud, a précisé:

«Nous n'avons pas besoin de dons matériels ou de candidatures, parce que nos personnels sont formés et nos matériels normés avec des règles internationales. Pour être le plus efficace, il faut donner de l'argent.»

3. En cliquant

Si vous parlez anglais, vous pouvez aider en lisant des tweets: les Nations unies ont demandé de l'aide au Digital Humanitarian Network pour trouver les tweets qui parlent des dégâts causés aux infrastructures locales, des besoins et des appels à l'aide. 

Pour cela, il faut réussir à classer tous les tweets envoyés selon ces différentes catégories, ainsi que «hors-sujet» ou «sur le typhon mais pas sur les besoins, les déplacements de population ou les infrastructures» et «pas en anglais», et l'organisation s'en remet à l'intelligence participative en demandant aux internautes de les classer. C'est facile et vous pouvez lire autant de tweets que vous voulez.

4. En codant

Si vous êtes développeur ou que vous savez coder, vous pouvez vous rendre utile. Comme l'explique Amaelle Guitton sur Slate, une mobilisation des «codeurs civiques» a lieu depuis vendredi 8 novembre, jour du passage du typhon.

Le but de Kat Borlongan, à l'origine de l'initiative, est d'utiliser le savoir-faire des développeurs pour aider les ONG et le gouvernement sur place à organiser les secours.

5. En donnant des informations

Si vous avez des informations sur des personnes en ce moment aux Philippines ou que vous connaissez des gens qui cherchent des informations, vous pouvez utiliser ou les renvoyer vers le Person finder («trouveur de personnes») de Google. Une interface simple et qu'on peut aussi utiliser via SMS (attention, les données ne sont pas vérifiées).

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte