Monde

Plus de 130 morts dans le naufrage d'un bateau de migrants à Lampedusa

Temps de lecture : 2 min

Les corps de victimes du naufrage sur le port de Lampedusa, le 3 octobre 2013. Nino Randazzo/ASP press office/Handout via Reuters
Les corps de victimes du naufrage sur le port de Lampedusa, le 3 octobre 2013. Nino Randazzo/ASP press office/Handout via Reuters

Mis à jour jeudi 3 octobre à 18h10

Le naufrage d'un bateau transportant 500 migrants vers Lampedusa, au large de la Sicile, a causé la mort de plus de 130 personnes ce jeudi 3 octobre.

Après un bilan provisoire en mi-journée de 94 morts repêchés, dont une femme enceinte et ses deux enfants, 40 autres cadavres ont été retrouvés dans et autour de l'épave du bateau. L'Italie a décrété la journée du vendredi 4 octobre deuil national.

151 personnes ont déjà été sauvées, mais de nombreuses manquent à l'appel, et le bilan pourrait s'alourdir encore dans les heures à venir. Les autorités italiennes craignent que le bilan final ne s'établisse à 300 morts, écrit La Stampa.

Une majorité des migrants de l'embarcation, qui transportait notamment des enfants et des femmes enceintes, sont originaires d'Erythrée et seraient partis de Lybie.


Un bateau de migrants fait naufrage à Lampedusa par lemondefr

Une semaine plus tôt, 120 réfugiés syriens qui dérivaient sur une embarcation en bois ont été secourus au large des côtes italiennes par un paquebot de la compagnie Costa.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate


L'impressionnant sauvetage en mer de réfugiés... par BFMTV

Newsletters

Comment sont identifiées les victimes du naufrage dans la Manche

Comment sont identifiées les victimes du naufrage dans la Manche

Après la mort de vingt-sept personnes exilées lors d'une traversée, les associations font leur possible pour appuyer l'identification des disparus et contacter leurs proches.

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Cet Américain a écopé d'une peine de neuf ans.

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Étant donné que ce nouveau variant s'est déjà propagé au-delà de l'Afrique australe, l'interdiction des voyageurs en provenance de cette zone ne fera que ralentir sa circulation.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio