C'est dans l'actuMonde

Les grands perdants du shutdown, ce sont les Républicains

Slate.fr, mis à jour le 02.10.2013 à 18 h 25

Le Capitole / Kmccoy via Wikimedia Commons

Le Capitole / Kmccoy via Wikimedia Commons

Au deuxième jour du shutdown, et sans pour l'instant de sortie envisagée, Slate.com fait un premier bilan des perdants de cette affaire.

Techniquement, c'est le Sénat, à majorité démocrate, qui a rejeté lundi soir le projet de loi sur le budget de la Chambre des représentants, à majorité républicaine, menant ainsi au shutdown.

Mais le Sénat l'a rejeté parce que la Chambre des représentants proposait un projet exigeant le report de l'entrée en vigueur de l'Obamacare, le grand projet de santé du second mandat de Barack Obama.

Pour John Dickerson, les Républicains sont depuis en plein déni, comme lors de la campagne présidentielle, quand les sondages prévoyaient leur défaite et qu'ils se convainquaient que les sondages avaient tort.

Les sondages, d'ailleurs, sont sortis sur le shutdown, et ils montrent tous une opposition écrasante à la stratégie républicaine: mardi matin, John McCain a tweeté une enquête d'opinion selon laquelle 72% des Américains s'opposaient à la «fermeture d'activités importantes du gouvernement fédéral» comme façon de stopper Obamacare. Depuis, une demi-douzaine d'autres sondages répètent la même rengaine.

Pour les Républicains qui continuent de soutenir cette stratégie, les sondages ont tout faux, ou ils vont évoluer. 

D'après John Dickerson, la seule façon pour les Républicains de s'en sortir est de rester unis, or ils ne le sont absolument pas... Les Sénateurs du parti étaient contre cette technique de pression et l'ont dit bien avant le shutdown.

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte