C'est dans l'actuMonde

Trolling: Israël crée un faux profil LinkedIn de Hassan Rohani, le président iranien

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 25.09.2013 à 10 h 39

Le faux compte LinkedIn d'Hassan Rohani

Le faux compte LinkedIn d'Hassan Rohani

Alors que «les relations israélo-iraniennes sont marquées depuis 1979 par le terrorisme, les assassinats et les dénonciations mutuelles, écrit le site The Daily Beast, l’Etat juif a décidé lundi [23 septembre] de tester une nouvelle tactique: le trolling».

Les Israéliens ont carrément créé une parodie de compte LinkedIn, le réseau social professionnel, du nouveau président iranien Hassan Rohani. Du trolling «de classe A», affirme le site Media Ite, mené selon un timing parfait: le compte a été ouvert la veille du discours très attendu de Rohani devant l’Assemblée générale de l’ONU.

Conformément aux usages de LinkedIn, selon lesquels le membre précise sous son nom son poste officiel dans l’entreprise, comme sur une carte de visite, Rohani est décrit de la sorte:

«Président de l’Iran, commercial expérimenté, professionnel des relations publiques et partisan de la prolifération nucléaire»

Parmi ses compétences, on note qu’il est expert en «armes de destruction massive», en «ballistique» et en «justice militaire»

Sa fausse bio s’achève ainsi:

«Si vous êtes à la recherche d’un expert en communication convaincante et d’un excellent commercial capable de faire croire presque n’importe quoi, je suis votre homme.»

C’est Noam Katz, responsable de la «diplomatie publique» à l’ambassade d’Israël à Washington, qui est à l’origine de ce détournement. L’objectif israélien est clair: exprimer son scepticisme vis-à-vis des signes d'appaisement de Rohani, qui lui valent un engouement récent des médias occidentaux le décrivant comme modéré et partisan de l’ouverture du régime islamique.

Rohani, selon Katz, utilise «un ton modéré et une terminologie des droits et des libertés, pour cacher la véritable nature du régime et la poursuite de son potentiel nucléaire militaire». Le Daily Beast rappelle au passage qu’alors qu’en 1997, le réformateur Khatami avait été élu, le programme nucléaire secret iranien avait été poursuivi.

Rohani –ou son entourage– a fait sur Twitter des déclarations surprenantes au sujet d’Israël, allant jusqu’à souhaiter un bon Rosh Hashanah à tous les juifs. A l'opposé du négationisme de son prédécesseur Mahmoud Ahmadinejad, Rohani a même reconnu l’holocauste devant une journaliste de CNN.

La stratégie agressive sur les réseaux des Israéliens est-elle pertinente? Elle est en tout cas à la mode: un autre site poursuivant le même objectif, intitulé Real Rouhani (le vrai Rohani) et démasquant «l’offensive de charme» de l'Iranien s’est créé récemment à l’initiative du groupe pro-israélien américain Emergency Committee for Israel.

Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien, a qualifié le discours de Rohani devant l'ONU de «cynique». Selon lui, «il traduit exactement la stratégie iranienne qui consiste à parler et à gagner du temps pour faire progresser ses capacités à se doter d'armes nucléaires».

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte