C'est dans l'actuMonde

Nairobi: des Américains et des Britanniques parmi les terroristes?

Slate.fr, mis à jour le 01.10.2013 à 11 h 57

Devant le centre commercial de Westgate  Nairobi le 21 septembre 2013, REUTERS/Siegfried Modola.

Devant le centre commercial de Westgate Nairobi le 21 septembre 2013, REUTERS/Siegfried Modola.

La chaîne américaine CNN rapporte que selon des «sources au sein des shebaabs», les terroristes islamistes qui ont attaqué un centre commercial huppé de Nairobi étaient de nationalités variées et que trois d’entre eux étaient Américains.

L’attaque terroriste, qui a débuté samedi 21 septembre, a fait pour le moment 68 morts et se poursuit ce lundi matin. La plupart des personnes qui avaient été prises en otage ont été secourues, mais les forces de sécurité sont toujours en train de déloger les hommes armés.

Voici ce qu’on peut lire sur le site Internet de CNN:

«Des sources au sein des shebaabs ont confié à CNN que neuf noms listés sur un site Twitter, qui a depuis été suspendu, faisaient partie des preneurs d’otages.

Trois des terroristes soupçonnés sont Américains, deux sont Somaliens et il y a un représentant du Canada, de la Finlande, du Kenya et du Royaume-Uni, selon cette liste.

Le FBI enquête sur l’affirmation selon laquelle des citoyens américains ont été impliqués dans l’attaque, mais n’a pas confirmé cette information.

De même, un haut responsable du département d’Etat a dit que les Etats-Unis essayaient de savoir s’il y avait des Américains parmi les terroristes. Mais, selon ce responsable, les autorités sont de plus en plus certaines que des citoyens américains étaient impliqués.»

La liste a rapidement été remise en question. Un journaliste d’al-Jazeera a écrit sur Twitter qu’un porte-parole des shebaabs lui a confié que le compte qui a publié la liste était faux. «Les noms qui circulent n’ont rien à voir avec nous», aurait-il déclaré.  

La BBC cite de son côté un commandant des shebaabs qui affirme que les informations selon lesquelles certains des terroristes seraient britanniques sont fausses. Des tabloïds britanniques affirment que Samantha Lewthwaite, veuve en fuite d’un des kamikazes des attaques du 7 juillet 2005 à Londres, ferait partie des suspects de l’attaque de Nairobi. Le Foreign Office affirme n’avoir «aucune preuve» à ce sujet et ne veut «pas spéculer».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte