C'est dans l'actuMonde

Le double attentat-suicide contre une église pakistanaise est l’attaque la plus meurtrière jamais commise contre la minorité chrétienne du pays

Daniel Politi, mis à jour le 23.09.2013 à 10 h 34

Des femmes pakistanaises rassemblées autour des cercueils de leurs proches, après l'attentat du 22 septembre à Peshawar. REUTERS/Fayaz Aziz

Des femmes pakistanaises rassemblées autour des cercueils de leurs proches, après l'attentat du 22 septembre à Peshawar. REUTERS/Fayaz Aziz

Un double attentat suicide a fait 81 morts dans une église de Peshawar, dans le Nord-Ouest du Pakistan, dimanche 22 septembre. Selon l’Associated Press, c’est l’attaque la plus meurtrière jamais commise contre la minorité chrétienne du pays. Les deux kamikazes ont fait exploser leurs bombes alors que l’office du dimanche prenait fin et que des centaines de fidèles étaient rassemblés dans cette église vieille de 130 ans.

L’un des terroristes s’est fait exploser à l’intérieur du bâtiment, tandis que l’autre n’a apparemment pas pu pénétrer à l’intérieur, et a déclenché sa bombe devant l’église, rapporte le quotidien pakistanais Dawn. Les deux kamikazes se sont fait exploser à 30 secondes d’intervalle. «Le bilan peut encore augmenter», a affirmé Zaheerul Islam, le commissaire adjoint de Peshawar, au Los Angeles Times.

L’organisation armée pakistanaise Joundallah, affiliée aux talibans, s’est revendiquée de l’attaque, affirme Reuters. Le groupe dit qu’il continuera à cibler les pakistanais non-musulmans jusqu’à ce que les Etats-Unis abandonnent les frappes de drones qu’ils mènent dans les régions tribales du pays.

Le même jour, une attaque de drone dans le Waziristan du Nord a tué six terroristes présumés. Peu après la frappe, des manifestations ont éclaté dans plusieurs grandes villes pakistanaises. Mais s’ils étaient très en colère par rapport à ces attaques, les Pakistanais ont également exprimé «un sentiment d’impuissance face à l’incapacité du gouvernement à empêcher de telles atrocités», a noté la BBC.

Daniel Politi

Traduit par Anaïs Bordages

Daniel Politi
Daniel Politi (24 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte