Fusillade au Washington Navy Yard: au moins 13 morts, dont un suspect formellement identifié

Capture d'écran de Fox DC via Twitter

Capture d'écran de Fox DC via Twitter

  • La police a confirmé la mort d'au moins 13 personnes, dont un tireur, dans la fusillade survenue lundi

  • Le suspect formellement identifié par le FBI est un ancien réserviste de la Navy, Aaron Alexis

  • Un autre suspect potentiel est toujours recherché

Il s'agit d'un événement en cours. Les bilans exprimés sont donc susceptibles d'évoluer.

0h30 Le FBI a identifié le suspect décédé

Le FBI a officiellement annoncé avoir identifié le suspect décédé: il s'agit de Aaron Alexis, un jeune homme de 34 ans dont le dernier lieu de résidence connu était Fort Worth (Texas). Les autorités ne savent pas encore s'il a agi seul ou non, un autre suspect étant toujours recherché.

Selon le Washington Post, Alexis avait été membre de la Navy comme réserviste de mai 2007 à janvier 2011. Ray Mabus, le secrétaire à la Marine, a déclaré qu'il était possible que le suspect ait travaillé ensuite en tant qu'indépendant pour le compte de la Navy.

Le bilan est désormais de 13 morts, dont le principal suspect.

21h30 / 15h30 à Washington: La fusillade a fait au moins 12 morts

Les dernières informations font état d'un bilan très lourd. Vers 20 heures heure locale, la police a annoncé que le bilan était désormais d'au moins 12 morts, dont un des suspects, et que les motivations des assaillants étaient inconnues. Leur nombre même reste incertain puisque, selon le Washington Post, un des suspects aurait été localisé mais que les soupçons contre lui auraient été dissipés.

19h10 / 13h10 à Washington: Une attaque «isolée» selon le maire de Washington D.C.

Le maire de Washington D.C., Vincent Gray, a déclaré que les autorités considéraient l'attaque de lundi matin comme «isolée» —sous-entendu, qu'une autre ne serait pas à prévoir dans la ville, et ce alors que des mesures de confinement ont été prises dans les écoles et que les vols ont été interrompus pendant un moment à l'aéroport Ronald-Reagan. Il n'a pas donné de chiffre précis du nombre de victimes.

18h30 / 12h30 à Washington: Barack Obama évoque une «violence inimaginable»

Le Président américain a commencé une conférence de presse prévue sur la crise économique en évoquant les évènements du Washington Navy Yard:

«Nous faisons face encore une fois à une tuerie de masse. [Elle touche] des hommes et des femmes qui allaient au travail, qui faisaient leur boulot, qui nous protègent tous. Ils connaissent les dangers liés au fait de servir leur pays à l'étranger, mais aujourd'hui ils ont été confrontés à une violence inimaginable, à laquelle ils ne s'attendaient pas ici, chez eux.»

Barack Obama a exprimé sa gratitude pour les militaires et les médecins et forces de l'ordre.

18h19/ 12h19 à Washington: combien de tireurs? combien de victimes?

La situation au Washington Navy Yard, un complexe de la marine américaine dans le sud-est de Washington D.C où des coups de feu ont été tirés ce lundi 16 septembre au matin, est confuse. Après avoir parlé d'un tireur, puis de trois, puis de deux, la police indique désormais à nouveau que trois tireurs auraient fait feu sur une dizaine de personnes dans le Washington Navy Yard.

Dans une conférence de presse, la responsable de la police de D.C. Cathy Lanier a confirmé qu'un policier était décédé dans un échange de tirs avec un tireur, et qu'un tireur était également mort. Elle a ajouté que les tirs avaient fait plusieurs victimes sans préciser leur nombre, et dit:

«Nous avons potentiellement deux autres tireurs, l'un serait un homme blanc qui a été vu dans des vêtements de type militaire ce matin à 8h35, avec une arme, et un autre homme, noir d'environ 50 ans, lui aussi avec des vêtements de type militaire et une arme.»

La policière a précisé qu'il n'était pas sûr que les tireurs soient des militaires.

17h38 / 11h38 à Washington: un tireur tué

L'Associated Press assure sur son fil Twitter qu'un des tireurs est mort:

L'autre n'aurait pas encore été arrêté, mais les forces de l'ordre pensent l'avoir localisé: il ou elle serait au troisième ou quatrième étage d'un des immeubles du complexe (la police n'a pas précisé quel immeuble). 

Un responsable du ministère de la Défense a déclaré –sous couvert d'anonymat parce qu'il n'avait pas le droit de communiquer sur le sujet– que plusieurs personnes auraient été tuées, rapporte l'Associated Press.

Sur son compte Twitter, un des porte-parole de la Navy parle de quatre morts et huit blessés:

Plusieurs personnes touchées sont «dans un état critique», d'après la police. Deux des blessés sont des policiers.

La Navy a décrété un «shelter in place», demandant à ses employés sur place de s'enfermer et de ne pas bouger. Plus aucun vol ne part de l'aéroport national Reagan depuis le début de la journée.

Partager cet article