Monde

Le vol le plus angoissant du monde: vol 666, un vendredi 13, direction HEL(L)

Temps de lecture : 2 min

REUTERS/Maxim Shemetov
REUTERS/Maxim Shemetov

On vous rassure, ce vol ne se rend pas en enfer («hell» en anglais) mais à Helsinki.

En fait, le vol Finnair AY666 fait la navette quotidiennement entre Copenhague et la capitale finlandaise, nous apprend l'Associated Press. Mais une ou deux fois par an, comme hier vendredi 13 septembre 2013, il prend une toute autre signification: prendre l'avion un vendredi 13, passe encore, mais sur le vol 666 (le nombre de la bête) et avec HEL pour destination...

Une telle coïncidence aurait pu rebuter plus d’un paraskévidékatriaphobe. Mais il faut croire que les Danois sont moins superstitieux que nous, puisque le vol de vendredi était presque complet.

«Il n’y a même pas cent ans, le nombre 13 n’avait pas cette connotation sinistre, c’est plutôt récent dans le Nord», a expliqué à AP Ulo Valk, professeur de folklore comparatif à l’Université de Tartu en Estonie. C’est pour cela que la plupart des compagnies aériennes nordiques ont conservé leurs rang et sièges n°13, ce qui n’est pas toujours le cas ailleurs.

Pour info, le vol 571 Fuerza Aérea Uruguya, celui dont les rescapés avaient eu recours au cannibalisme pour survivre, s’est écrasé dans les Andes le vendredi 13 octobre 1972. Nous on dit ça, on dit rien.

Newsletters

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Dernière ligne droite avant l'investiture de Joe Biden, ce 20 janvier, à Washington. Une investiture à laquelle Donald Trump, en bon perdant, ne se rendra pas. Le 45e président des États-Unis a enfin admis sa défaite, dans les mots et dans les...

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

Au temple d'Uluwatu, les macaques ont mis au point un système de troc pour que les touristes leur donnent à manger.

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Parce que le service de sécurité chargé d'assurer la protection d'Ivanka Trump n'avait pas accès à ses toilettes, les contribuables américains ont déboursé 3.000 dollars par mois pour que les agents puissent se soulager.

Newsletters