AllemagneMonde

Les mains de Merkel, bon coup de comm' ou culte de la personnalité?

Annabelle Georgen, mis à jour le 05.09.2013 à 16 h 46

L'affiche géante représentant les mains de la chancelière allemande à Berlin, le 4 septembre. REUTERS/Tobias Schwarz

L'affiche géante représentant les mains de la chancelière allemande à Berlin, le 4 septembre. REUTERS/Tobias Schwarz

La bataille électorale allemande s'enlise dans des petits riens. Après le collier d'Angela Merkel, ce sont désormais les mains de la chancelière qui sont au centre de toutes les attentions. En cause: une affiche électorale de son parti, la CDU, aux dimensions staliniennes (20 mètres sur 70) qui recouvre depuis quelques jours la façade d'un hôtel en construction à côté de la gare centrale de Berlin.

De la chancelière, on ne voit que les mains, ou plutôt le célèbre «losange - ou triangle - de Merkel», comme la presse allemande s'amuse à surnommer cet étrange tic gestuel: joindre les mains de manière à former un losange, les pouces vers le haut.

Un geste qui rend ses mains reconnaissables entre toutes et qui lui a d'ailleurs valu toutes sortes de moqueries ces dernières années. Comme l'écrit le journaliste Nikolaus Blome, auteur d'une des biographies d'Angela Merkel dont nous parlions ici au printemps dernier:

«Un certain moqueur à Berlin dit même qu'en réalité, Merkel communique de cette façon avec ses donneurs d'ordre extraterrestres. La pointe du triangle dirigée vers le bas signifie: «Je n'en ai pas encore fini ici, mission pas encore accomplie.» Et si elle se montre un jour avec la pointe du triangle formé par ses doigts tournée vers le haut, alors ce serait le signal adressé au vaisseau spatial de venir la chercher.»

Interrogé par le Berliner Zeitung, l'expert en marketing Dirk Spakowski, à la tête d'une agence de publicité berlinoise, estime que cette affiche est très réussie, contrairement «aux slogans appelant à l'unité sur les autres affiches électorales, que personne ne retient», qui trouve même que cette touche d'auto-ironie «rend madame Merkel authentique et sympathique».

L'affiche, composée à y regarder de plus près par des centaines d'images de mains appartenant à des personnes différentes, véhicule selon lui un message très clair: «Ce sont toutes des mains qui agissent. Et elles sont conduites par madame Merkel». En résumé: avec Merkel, on est entre de bonnes mains.

Un coup marketing qui ulcère le SPD, comme le rapporte le quotidien Der Tagesspiegel. Jan Stöß, chef de la section de Berlin, s'est empressé de le qualifier de «culte de la personnalité monstrueux et vide de contenu».

Marc Urbatsch, trésorier de la section berlinoise des Verts, ne mâche pas non plus ses mots:

«Si c'est ça la politique, on est tombés bien bas.»

Sur Twitter, le musicien et satiriste Friedemann Weise s'est même fendu d'un photomontage avec un buste de Mao pour critiquer le caractère iconique de l'affiche.

Certains internautes n'ont en tout cas pas attendu que l'affiche de campagne d'Angela Merkel soit dévoilée pour récupérer le fameux geste, fait remarquer l'hebdomadaire Stern, qui donne l'exemple du site internet «Stundenten für Merkel», sur lequel des étudiants proches de la CDU prennent la pose les mains jointes, avec le slogan «Je vote Angie ! Et toi?».

A.G.

Annabelle Georgen
Annabelle Georgen (342 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte