AllemagneMonde

Débat télévisé: le collier de Merkel lui vole la vedette

Annabelle Georgen, mis à jour le 02.09.2013 à 20 h 43

Angela Merkel lors du débat du 1er septembre 2013. REUTERS/Fabrizio Bensch.

Angela Merkel lors du débat du 1er septembre 2013. REUTERS/Fabrizio Bensch.

Les twittos allemands ne semblent avoir retenu qu'une chose du débat télévisé lors duquel Angela Merkel et Peer Steinbrück se sont affrontés dimanche soir: le collier aux couleurs du drapeau allemand qu'arborait la chancelière sortante, comme le fait remarquer Der Spiegel.

Un détail curieux sur lequel la twittosphère s'est jetée avec appétit et humour sous le hashtag #tvduell. Steffi Lemke, dirigeante des Verts, fait partie des premiers téléspectateurs à avoir repéré et commenté la portée symbolique du bijou, se fendant d'un tweet moqueur pendant le débat:

«Espérons que je ne rate rien à cause de ce collier noir-rouge-jaune #fasziniert #tvduell.»

Puis s'exaspérant à la longue:

«Ce collier. Il me tue ce collier. Je ne peux pas voir ça.»

Le fait que les longues perles colorées du collier de la chancelière se suivent en réalité, non pas selon l'ordre des couleurs du drapeau allemand, mais selon une suite que certains ont qualifié de «drapeau belge inversé», rouge-jaune-noir, a également déclenché une nuée de gazouillis. Au point que quelques minutes plus tard, un compte Twitter a été ouvert au nom dudit collier: @schlandkette, abréviation de «Deutschland Kette» («collier Allemagne»).

Tandis que les candidats à la chancellerie s'affrontaient à la télé au sujet des impôts ou de la réforme des retraites, le collier patriotique d'Angela Merkel s'est chargé de divertir les twittos, déjà lassés au bout de quelques minutes par la langue de bois qui a dominé le débat, avec des tweets tels que:

«Elle me porte dans le mauvais sens! Je suis donc pas la Belgique!»

Ou encore:

«Voulez-vous l'avoir au cou pendant encore quatre ans? Croyez-moi, moi en tant que chaîne je sais de quoi je parle.»

À 21h07, le «collier» avait déjà plus de 1.500 followers. Plus de 4.000 à la fin du duel de 90 minutes et plus de 7.000 lundi soir.

D'après le tabloïd Bild, qui cite le joailler qui a créé le collier, le choix de la couleur des perles est un «pur hasard». Ce dernier, qui a créé plusieurs bijoux pour la chancelière, n'a pas voulu en révéler le prix, mais a tout de même précisé qu'il s'agissait d'un «montant moyen, à trois chiffres».

Sur Twitter, le collier virtuel, qui a désormais une trentaine de tweets à son actif, s'inquiétait lundi d'orner le cou d'Angela Merkel pour la dernière fois :

«Maintenant elle ne me mettra certainement plus jamais. :'-(»

La chancelière s'étant taillé une réputation de femme économe depuis sa visite au festival de Bayreuth en 2012, où elle portait la même robe du soir que quatre ans plus tôt, il y a pourtant fort à parier que le bijou réapparaîtra tôt ou tard à son cou.

Ce n'était d'ailleurs pas la première fois qu'elle portait ce collier, rappelle Der Spiegel, qui publie une série de photos la montrant avec le bijou:

«En réalité, l'histoire entre le collier et la chancelière remonte déjà à un certain temps. Merkel l'a déjà porté lors d'occasions particulières par le passé. Par exemple lors d'une cérémonie à la mémoire des victimes du groupe terroriste "Underground national-socialiste".»

Annabelle Georgen

Annabelle Georgen
Annabelle Georgen (343 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte