Lu, Vu & EntenduMonde

Kim Jong-un a fait fusiller son ex

Anaïs Bordages, mis à jour le 29.08.2013 à 16 h 04

Kim Jong-un à Pyongyang pour le nouvel an 2013. REUTERS/KCNA

Kim Jong-un à Pyongyang pour le nouvel an 2013. REUTERS/KCNA

Voilà ce qui arrive quand on sort avec un (futur) dictateur. Hyon Song-wol, l’ex petite amie de Kim Jong-un, leader du régime nord-coréen, aurait été exécutée le 20 août dernier, selon le site d’actualités sud-coréen Chosun Ilbo. Leur histoire remonte à une dizaine d’années, lorsque Kim Jong-il (le père de Un) était au pouvoir. C'est d'ailleurs ce dernier qui aurait exigé qu’ils se séparent.

La chanteuse pop était surtout connue pour cette chanson, sortie en 2005, qui vante les mérites du travail en usine:

Hyon Song-wol, ainsi que son mari et une dizaine d’autres musiciens, auraient été arrêtés le 17 août pour avoir violé les lois anti-pornographie du pays: ils étaient accusés de s’être filmés en plein ébats sexuels, et d’avoir ensuite commercialisé les vidéos. Certains d’entre eux possédaient également des Bibles, ce qui peut être considéré comme une circonstance aggravante.

Ils auraient été exécutés à la mitrailleuse trois jours plus tard, tandis que leurs familles étaient forcées à regarder.

Pour paraphraser Fred Kaplan, il faut donc bel et bien avoir peur de Kim Jong-un, comme il l'expliquait sur Slate début 2013.

Anaïs Bordages
Anaïs Bordages (105 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte