Monde

Comment pouvez-vous savoir si les images de la Syrie que vous voyez sont vraies?

Temps de lecture : 2 min

La silhouette d'un manifestant derrière un drapeau syrien devant l'ambassade de Syrie à Amman, le 22 mai 2011, Majeb Jaber/REUTERS -
La silhouette d'un manifestant derrière un drapeau syrien devant l'ambassade de Syrie à Amman, le 22 mai 2011, Majeb Jaber/REUTERS -

Depuis le début du conflit syrien, des images et des vidéos circulent sans cesse: des cadavres, des blessés, des mutilés. Des témoignages visuels indispensable pour comprendre le massacre qui est en train d'être perpétré dans le pays. Mais un outil de propagande potentiel aussi. Et les journalistes ont un accès extrêmement difficile au terrain, comme l'atteste le nombre de reporters morts sur le terrain depuis le début de la révolte: 24.

Dès lors, nombre de médias ont accès à des documents visuels qu'ils n'ont pas eux-mêmes produits, d'où «l'enjeu crucial de l'authentification des images», comme l'explique Le Monde.fr, qui s'est interrogé sur ce processus d'authentification.

«On a mené un véritable travail d'enquête sur les sources», explique Patrick Baz, directeur photo pour le Moyen-Orient à l'AFP, basé à Chypre, au quotidien sur soir. Mais il reste difficile d'authentifier à 100%, notamment parce que les locaux avec lequels les médias sont en lien sont aussi parties prenantes dans la guerre: «On ne peut pas attendre d'eux une totale objectivité. C'est une guerre. Cela explique que beaucoup des vidéos tournées mercredi montraient des enfants par exemple».

Newsletters

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Les grandes puissances se livrent une bataille sans merci pour le contrôle des autoroutes de l'information sous-marines.

Communiqués

Communiqués

Remplacer le mot «femme» par «personne qui a ses règles» est-il vraiment inclusif?

Remplacer le mot «femme» par «personne qui a ses règles» est-il vraiment inclusif?

Aux États-Unis, l'emploi du mot «femme» est de plus en plus controversé. Mais suivre la logique de certains activistes s'avère périlleux.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio