Lu, Vu & EntenduMonde

A Berlin, les supermarchés se font braquer... du café

Annabelle Georgen, mis à jour le 20.08.2013 à 16 h 28

Une sculpture représentant une tasse à café dans le Theodor Wolff Park à Berlin / Karen Mardahl via Flickr CC License by.

Une sculpture représentant une tasse à café dans le Theodor Wolff Park à Berlin / Karen Mardahl via Flickr CC License by.

Le café est en train de devenir une denrée rare et précieuse à Berlin. Disponible en petite quantité ou carrément placée sous clef! Face à des vols répétés de paquets de café, les supermarchés berlinois sont en effet de plus en plus nombreux à adopter des mesures de sécurité exceptionnelles, rapporte le quotidien Berliner Zeitung. Plusieurs supermarchés ont embauché des agents de sécurité et fait poser des caméras de surveillance.

Il ne s'agit pas de voleurs isolés qui dérobent de temps en temps un paquet de café en allant faire leurs courses, mais d'un réseau criminel:

«Les employés des supermarchés berlinois parlent de groupes organisés qui volent jusqu'à vingt paquets de café en une fois, qui sortent du magasin sans payer avec un chariot plein.»

Le scénario, bien huilé, est toujours le même, précise le quotidien:

«Ils parlent aux caissiers et aux vendeurs et demandent où se trouvent certains produits dans le magasin et combien ils coûtent. Pendant ce temps-là, les complices sortent du magasin avec des chariots remplis.»

Comme le rapporte le site d'infos Deutsche Wirtschafts Nachrichten, plusieurs autres villes allemandes sont concernées par ce phénomène. Ainsi récemment à Erkrath, une commune de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, trois jeunes hommes ont dérobé en plein jour 96 paquets de café.

D'après les services de police berlinois, qui enquêtent sur ces vols depuis plusieurs mois, les paquets de café sont ensuite revendus sur les marchés aux puces de la ville et à certains restaurateurs peu scrupuleux. Ces derniers sont pourtant nombreux à refuser d'acheter, le café n'étant pas un produit qui coûte cher.

Les pertes liées aux seuls vols de café sont très lourdes pour les supermarchés situés à des points névralgiques de la capitale allemande. Tobias Tuchlenski, manager régional de la chaîne de magasins Kaiser's Tengelmann, déplore des pertes de «plusieurs centaines de milliers d'euros». Résultat, de plus en plus de supermarchés rangent désormais leurs paquets de café dans des étagères recouvertes d'une vitre ou de plexiglas fermées à clef, comme s'il s'agissait d'alcools coûteux ou de produits fréquemment volés, comme les lames de rasoir.

Ces vols sèment également l'inquiétude chez les petits commerçants, comme l'explique Meike Al-Habash, coordinatrice en charge des magasins de détail à la Chambre d'industrie et de commerce de Berlin (IHK):

«Nous conseillons aux petits commerçants de demander de façon aimable aux clients qui se comportent de manière inhabituelle s'ils ont besoin d'aide. Parce qu'aucun client ne souhaite être soupçonné d'être un voleur.»

Annabelle Georgen
Annabelle Georgen (343 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte