Monde

Norvège: le Premier ministre, taxi d'un jour pour savoir «ce que les gens pensent» [VIDEO]

Temps de lecture : 2 min

Jens Stoltenberg. YouTube, capture d'écran.
Jens Stoltenberg. YouTube, capture d'écran.

Jens Stoltenberg, Premier ministre norvégien (travailliste), s’est offert un sondage qu’aucun institut d’études n’aurait pu réaliser pour lui. Pour connaître le ressenti de la population alors que des élections auront lieu début septembre, le chef du gouvernement s’est fait passer pour un chauffeur de taxi durant tout un après-midi, conduisant ses clients d'un jour dans les rues d’Oslo et en profitant pour leur faire la conversation.

«C'est important pour moi d'entendre ce que les gens pensent vraiment. Et s'il y a bien un endroit où les gens disent ce qu'ils pensent, c'est dans le taxi», a déclaré le Premier ministre.

Une vidéo postée sur YouTube permet de voir la réaction des passagers lorsqu’ils reconnaissent Jens Stoltenberg. Selon la BBC, le montage, qui a aussi été posté sur les comptes Twitter et Facebook du Premier ministre, sera intégré au clip de campagne du Parti travailliste.

Une énième variation sur le thème connu de l'homme de pouvoir proche des gens: Valéry Gisgard d'Estaing s'invitait ainsi à dîner chez les Français après son élection, en 1974... pour le plus grand plaisir de la télévision.

Newsletters

Le Danemark oblige les réfugiés syriens à retourner dans un pays en guerre

Le Danemark oblige les réfugiés syriens à retourner dans un pays en guerre

La politique d'immigration du pays est devenue de plus en plus hostile aux réfugiés ces dernières années. Des bénévoles syriens tâchent de défendre les droits de leurs compatriotes, mais leur capacité d'action demeure limitée.

Les pogroms oubliés de l'Armée rouge et l'ambiguïté des bolcheviques

Les pogroms oubliés de l'Armée rouge et l'ambiguïté des bolcheviques

Une vaste étude historique propose de traiter le sujet méconnu de l'antisémitisme dans le camp bolchevique, de l'Ukraine à Moscou, des soviets locaux à l'Armée rouge.

Fusako Shigenobu, fondatrice du groupe terroriste de l'Armée rouge japonaise, libérée de prison

Fusako Shigenobu, fondatrice du groupe terroriste de l'Armée rouge japonaise, libérée de prison

L'organisation d'extrême gauche pratiquant la lutte armée s'était fait connaître dans les années 1970, notamment lors du massacre de l'aéroport de Lod, à Tel Aviv.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio