Tech & internetLife

Arrêtez de préciser qu'il y a un point dans votre adresse Gmail: ça ne sert à rien

Will Oremus, mis à jour le 05.08.2013 à 18 h 54

Capture d'écran de la vidéo de présentation du nouveau Gmail

Capture d'écran de la vidéo de présentation du nouveau Gmail

Mon adresse email Slate est [email protected]. Si vous envoyez un mail à [email protected], votre message vous reviendra. Car [email protected] n'existe pas.

Si cependant willoremus existait, il y a fort à parier qu'il recevrait beaucoup de messages qui m'étant destinés (pauvre homme). Pour cette simple raison, Google a décidé de faire les choses différemment des autres services de messagerie en lançant Gmail.

L'entreprise a notamment décidé d'ignorer les points dans les adresses mail de tous ses utilisateurs. C'est exact, ils ne font absolument aucune différence. Comme l'explique clairement un message sur les forums d'aide de Google.

Vous pouvez également envoyer un message à [email protected], et il se frayera un chemin jusqu'au même amoureux des donuts.

Ce n'est pas nouveau –c'est ainsi depuis des années, et je suis sûr qu'une grande partie des gens lisant ceci l'ont réalisé il y a longtemps. Mais le plus drôle est de voir combien ne savent pas –et c'est un peu honteux que j'avoue en avoir fait partie jusqu'à ce que mon collègue Josh Levin m'éblouisse récemment avec cette nouvelle.

Toutes ces années j'ai mis un point d'honneur à prononcer le «point» à chaque fois que je donnais mon adresse Gmail, alors que j'aurais pu l'oublier. D'ailleurs je pourrais dorénavant dire aux gens que je suis will.or.emus («émeus» en anglais, NDT) et les laisser croire que je partage mon compte avec un troupeau d'oiseaux incapables de voler.

Ce qui me fait me demander: dans quels autres domaines les points sont-ils également superflus, et dans lesquels ont-ils une importance cruciale? Et comment les différentes entreprises décident de la norme à adopter?

Pour plusieurs raisons, aucune des sociétés contactées par mes soins n'a été désireuse de discuter de ces politiques ou de justifier leur raisonnement à l'égard des points dans les noms d'utilisateur, soit parce qu'elles considéraient ma requête indigne de leur réponse, soit parce qu'elles n'y avaient jamais vraiment pensé elles-mêmes. Livré à moi-même, j'ai expérimenté un petit peu et je suis arrivé à une taxonomie provisoire.

LES POINTS COMPTENT: Microsoft Outlook, Yahoo Mail, Apple iCloud

LES POINTS NE COMPTENT PAS: Gmail, Facebook

LES POINTS SONT STRICTEMENT INTERDITS: Twitter

Il est à noter que plusieurs services, même parmi ceux comptant les points, permettent les caractères spéciaux pour ceux qui souhaitent ajouter des symboles qui n'ont pas de signification exacte (ou même des mots entiers) à leur adresse. 

Par exemple, Gmail va ignorer le signe «+» et tout ce qui va suivre, afin qu'Homer Simpson puisse utiliser [email protected] pour filtrer les expéditeurs indésirables.

Ai-je oublié des exemples importants dans la liste ci-dessus? Quelqu'un a-t-il une théorie sur la raison pour laquelle des sociétés persistent à différencier les adresses en fonction des points alors que d'autres les ont abandonnés depuis longtemps? Il semble que Google et Facebook aient eu une bonne idée, bien qu'il soit impossible pour les anciens services de les suivre sans supprimer de nombreux comptes d'utilisateurs. Peut-être est-ce seulement une de ces normes qui ne seront jamais vraiment pleinement instaurées.

Will Oremus

Traduit par Florian Reynaud

Will Oremus
Will Oremus (151 articles)
Journaliste
PointOutlookGmailFacebookmail
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte