Économie / Monde

Les Allemands ne font pas d'enfants parce que... ça coûte trop cher

Temps de lecture : 2 min

Des bébés dans des bassines pour les détendre, près de Harlem, en mars 2009. REUTERS
Des bébés dans des bassines pour les détendre, près de Harlem, en mars 2009. REUTERS

C'est le résultat d'un sondage mené par la Stiftung für Zukunftsfragen (fondation pour les questions d'avenir), qui appartient au cigaretier British American Tobacco. 67% des Allemands interrogés, hommes et femmes confondus, ont avancé des coûts trop élevés comme étant la raison principale pour laquelle ils ne fondaient pas de famille, rapporte le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Dans le contexte de crise économique actuel, le résultat de ce sondage ne fait que confirmer l'idée selon laquelle les Allemands ne jurent décidément que par l'austérité. D'autant plus que ce taux de pourcentage a bondi d'une façon inquiétante par rapport à 2011, où les Allemands sondés n'étaient alors que 58% à invoquer cet argument financier.

Comme l'explique au FAZ le directeur scientifique de la fondation, le professeur Ulrich Reinhardt:

« L'aspect financier ne cesse de prendre de l'ampleur. »

Un phénomène qui préoccupe les autorités allemandes car le pays est confronté à un vieillissement accéléré de sa population, en grande partie à cause de son taux de natalité extrêmement bas de 1,36 enfant par femme. Les Français eux, malgré la crise, continuent à rester les champions européens de la natalité, avec deux enfants par femme en moyenne, comme le rappelait Le Figaro il y a quelques mois.

Après des mois de houleux débats, le gouvernement Merkel vient pourtant de mettre en place deux grandes mesures incitatives: d'abord la mise en place d'une nouvelle allocation de 100 euros par mois, le Betreuungsgeld, destinée aux enfants de moins de 3 ans dont les parents prennent en charge la garde eux-mêmes. Rappelons qu'en Allemagne il n'y a pas d'écoles maternelles mais des jardins d'enfants, des garderies payantes dans lesquelles les enfants sont confiés à des éducateurs. D'après les recherches du FAZ, 45 heures de garde dans un jardin d'enfant coûtent entre 198 euros et 397 euros.

Bien que mettre son enfant dans un jardin d'enfants soit onéreux, cela reste tout de même plus abordable que d'embaucher une nourrice, ce qui fait que beaucoup de parents qui choisissent tous deux de continuer à travailler après la naissance de leur enfant optent pour cette solution.

Mais il y a encore quelques mois, les jardins d'enfants manquaient de places. C'est pourquoi le gouvernement allemand vient d'accorder le droit à chaque enfant âgé d'un ou deux ans d'obtenir une place dans un jardin d'enfant. Comme l'explique le site d'actu tagesschau.de, 813.000 nouvelles places d'accueil seront disponibles d'ici la rentrée 2013/2014, soit 30.000 de plus que l'objectif que le gouvernement s'était fixé il y a quelques mois.

Ces nouvelles mesures ne semblent donc pas encourager les Allemands à faire des bébés, plus que jamais angoissés vis-à-vis de l'avenir et centrés sur leur personne. D'après le sondage, les autres grandes raisons invoquées par les sondés sont l'incompatibilité entre carrière et vie de famille et la peur de perdre son indépendance. 40% d'entre eux voient aussi une raison bien concrète pour expliquer le fait que les Allemands aient si peu d'enfants: ils n'ont tout simplement pas trouvé le bon partenaire...

Annabelle Georgen Journaliste

Newsletters

Les classes populaires décrochent depuis 2008 (et tout le monde s’en fout)

Les classes populaires décrochent depuis 2008 (et tout le monde s’en fout)

«Ce décrochage de la France d’en bas est inédit», lit-on dans une note de l'Observatoire des inégalités, dont le directeur n’est pas content et le fait savoir.

Pourquoi l'Allemagne est-elle la championne du monde de l'innovation?

Pourquoi l'Allemagne est-elle la championne du monde de l'innovation?

L'innovation ne vaut que si elle est partagée par tous les acteurs économiques, ce que l'Allemagne a compris

Le taux d'emploi des Français de 25 à 54 ans est supérieur à celui des Américains

Le taux d'emploi des Français de 25 à 54 ans est supérieur à celui des Américains

Les Français ont une réputation de fainéants, c’est bien connu. Pourtant, une récente étude du prix Nobel d’économie Paul Krugman publiée sur son blog du New York Times montre que ce n’est peut-être pas si vrai. ...

Newsletters