C'est dans l'actuMonde

Quand le Temple sataniste mène une campagne pour «adopter» une portion d’autoroute

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 31.07.2013 à 9 h 59

Vidéo de la campagne «Adopt an Highway» du temple sataniste

Vidéo de la campagne «Adopt an Highway» du temple sataniste

Il y a les campagnes de dons dont on parle beaucoup, comme à l’UMP en ce moment, et celles qui restent plus confidentielles, comme celle, signalée par le site Le Tryangle, lancée en juin dernier par le Temple sataniste, une église vouée au culte de Satan basée à New York...

L'église a fait une annonce surprenante, expliquant qu'elle souhaitait que son nom soit associé à une portion d'autoroute de l'Etat de New York.

Quelques précisions s'imposent: comme Slate vous l’expliquait en juin 2012, l'idée du programme américain «Adopte une autoroute» est que des organisations ou des entreprises se portent volontaires pour ramasser les détritus d'une route ou d'un tronçon de route. Chaque groupe de volontaires a droit à son nom sur un panneau de cette route.

Et c’est évidemment l’occasion rêvée pour les groupes les plus étranges ou les moins fréquentables de tenter un coup de communication. Dans une vidéo délirante, qui enchaîne les symboles satanistes sur fond de musique angoissante, une grosse voix trafiquée explique au public américain que «le Temple sataniste est décidé à rendre les espaces publics propres, sûrs et agréables pour tout le monde». Et se propose donc d’adopter lui aussi sa portion d’autoroute.

Ainsi espère-t-il «promouvoir un message de fierté civique sataniste et de responsabilité sociale». Pour faire passer leur message et promouvoir leur campagne, les satanistes se sont récemment distingués dans le Mississipi.

Le 14 juillet, le temple sataniste de New York s’est livré au rituel du Pink Mass, un baiser échangé entre couples de même sexe sur la tombe de la mère du fondateur d’une Eglise baptiste vigoureusement anti-gay, la Westboro Baptist Church... Le but d’un tel rituel est de faire en sorte que la personne décédée devienne gay dans l’au-delà. Le sataniste qui menait le rituel a ensuite posé son pénis sur la tombe.

Le temple doit donc récolter 15.000 dollars d’ici le 5 août 2013, afin d’acquérir la portion d’autoroute à adopter. Si le département des transports de l’Etat de New York refuse, le temple consacrera la somme recueillie auprès de ses fidèles à la contestation de cette décision! Pour le moment, il frôle les 2.000 dollars de dons sur le site Indigogo. Il est bien sûr impossible de savoir pour le moment si le temple sataniste s'amuse à faire des variations sur AC/DC, ou s'il compte sérieusement mener sa procédure de demande jusqu'au bout.

Evidemment, la demande des satanistes peut sembler étrange en France, mais l’opération Adopt an Highway précise explicitement que l’opération est ouverte entre autres aux «jeunes, vieux, scouts, églises, synagogues et organisations de voisinage».

L’année dernière, le Ku Klux Klan avait tenté la même opération. Le département des Transports du Missouri avait rejeté la demande, mais la justice avait jugée ce rejet anticonstitutionnel... Jusqu’à ce que les autorités trouvent une parade: ils avaient baptisé cette portion d’autoroute la «route Rosa Parks», du nom de l’Africaine-Américaine devenue le symbole des luttes pour les droits civiques aux Etats-Unis. Ce qui a visiblement découragé le Ku Klux Klan...

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte