Lu, Vu & EntenduMonde

Immobilier: 300m2 pour 500 euros dans un Paris de rêve? C'est possible

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 08.08.2013 à 16 h 55

Eiffel Tower, Arch de Triumph, Window of the World, Shenzhen, China.JPG / Cory Doctorow via Flickr CC Licence By

Eiffel Tower, Arch de Triumph, Window of the World, Shenzhen, China.JPG / Cory Doctorow via Flickr CC Licence By

Des loyers à faire pâlir d'envie tous les Franciliens. Un 300 m2 à Paris pour un loyer de 500 euros par mois? Et puis tant qu’à faire, pourquoi pas sur les Champs-Elysées? Un petit détail cependant. Ces affaires immobilières, vous ne les ferez pas à Paris, France. Il faudra aller jusqu'à Tianducheng en Chine, près de la ville de Hangzhou, à 200 km de Shanghai, où est sorti de terre un Paris miniature pour riches résidants chinois.

Tianducheng est un nouveau quartier où tout a été fait pour recréer l’urbanisme parisien. Immeubles hausmanniens, Arc de Triomphe mais aussi tour Eiffel (de 108 mètres) et fontaines du Château de Versailles. Un mix de toutes les images-clé associées aux atouts touristiques de la capitale française.

Démarrée en 2007, la construction du quartier a pris 5 ans, et le lieu est conçu pour accueillir 10.000 habitants. Il n’en compte que 2.000, selon le site Nextventured, relayé par Golem13, et cette ville «est devenue un lieu dont l’unique raison d’être est de faire des photos de mariage pour les Chinois, quand ces derniers ne peuvent pas se payer le voyage pour le vrai Paris».

Tianducheng n’est qu’un de ces projets pharaoniques que le pays enchaîne à un rythme impressionnant pour soutenir sa croissance. La Chine, non contente de détourner ses fleuves pour approvisionner le Nord en eau et de construire des villes nouvelles en rasant des montagnes au passage, n’a-t-elle pas réalisé la copie conforme d’un village autrichien classé au patrimoine mondial de l’Unesco, Hallstatt, prévu pour accueillir 800 habitants?

Le quotidien allemand Die Welt se penche d’ailleurs sur cette manie de la copie urbaine: «Comment la Chine fait de l’Europe un Disneyland», s'interroge le journal. Car la France et l’Autriche ne sont pas des cas isolés. Thames Town, à l’est de Shanghai, est une réplique de quartier anglais, cottages, pubs et cabines téléphoniques rouge inclus. Un centre commercial a été construit en 2012 sur le modèle des canaux vénitiens, avec même une place Saint-Marc. Au nord-est de Shanghai, une petite Hollande est aussi sortie de terre.

La Chine devient-elle un «back up de la France» et de l'Europe, une sorte de sauvegarde système, pour reprendre les termes du blog Asia by 2803? Reste que tous ces lieux peinent à faire le plein, laissant planer la menace d’un effondrement de l’immobilier chinois.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte