Monde / Économie

Le bébé royal ne boostera pas l'économie britannique

Temps de lecture : 2 min

L'annonce de la naissance royale, devant l'hôpital St Mary, à Londres, le 22 juillet 2013. REUTERS/Andrew Winning
L'annonce de la naissance royale, devant l'hôpital St Mary, à Londres, le 22 juillet 2013. REUTERS/Andrew Winning

Quartz est très excité par les supposés 380 millions de dollars de stimulus pour l'économie du Royaume-Uni qui viendraient des dépenses liées au nouveau bébé royal.

Notons que même si ce chiffre est correct, le Royaume-Uni a un PIB de 2.445 milliards de dollars par an, donc c'est l'équivalent d'une goutte dans un seau d'eau. Mais la situation est pire que cela, puisque 238 millions de dollars des dépenses sont censés venir de l'achat de «babioles commémoratives».

Or je devine qu'une très grande partie de ces babioles sera fabriquée en Asie, donc ces dépenses ajouteront sans doute aux importations britanniques plutôt qu'au PIB britannique.

En plus, un bébé est en gestation pendant neuf mois (ou trois trimestres pour reprendre les termes économiques), donc beaucoup de la production liée au bébé aura déjà été faite en anticipation des ventes finales. Donc la totalité de l'impact stimulant, s'il existe, aura été à la fois petit et étalé sur plusieurs mois.

Je pense qu'une question plus intéressante serait celle de la productivité perdue chez les gens qui vont suivre les informations sur le bébé royal cette semaine au lieu de travailler. Pas d'estimations pour l'instant, mais je pense que quelqu'un essaiera de quantifier cela rétroactivement.

M.Y.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Traduit par C.D.

Newsletters

Trente ans après sa dissolution, l'URSS est-elle en train de se reconstituer en Asie centrale?

Trente ans après sa dissolution, l'URSS est-elle en train de se reconstituer en Asie centrale?

L'envoi de 3.000 soldats de l'OTSC pour soutenir le régime du président Tokaïev au Kazakhstan laisse deviner les objectifs stratégiques de Vladimir Poutine.

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Jeux olympiques d'hiver en Chine, Coupe du monde de football au Qatar, Rallye Dakar en Arabie saoudite… La carte des méga-événements de l'année révèle l'émergence d’une nouvelle économie géopolitique du sport.

Encore une croisière piégée en pleine mer par le Covid

Encore une croisière piégée en pleine mer par le Covid

Malgré l'arrivée d'Omicron, l'industrie maintient ses activités coûte que coûte.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio