Monde

Dans une prison secrète en Roumanie, Khalil Sheik Mohammed, cerveau présumé du 11-Septembre, fabrique un aspirateur

Temps de lecture : 2 min

... et aime «Harry Potter».

Khalil Sheik Mohammed lors de son arrestation / Wikimedias Commons
Khalil Sheik Mohammed lors de son arrestation / Wikimedias Commons

Khalid Sheikh Mohammed est le cerveau présumé des attentats du 11-Septembre. Dans sa prison secrète en Roumanie, il passait son temps libre à... fabriquer un aspirateur. Associated Press raconte.

Que faire d’un terroriste à l’origine du plus grand traumatisme de l’Amérique post-Vietnam, diplômé d’ingénierie mécanique, baladé de prison secrète en prison secrète?

Après leur avoir fait subir les méthodes d’interrogatoires les plus brutales expérimentées par la CIA, les geôliers des auteurs présumés du 11-Septembre étaient chargés de recoller les morceaux, afin de les garder sains d’esprits. Au cas où, un jour, on leur fasse un vrai procès.

Une démarche qui a échoué avec Ramzi Binalshibh et Abd al-Nashiri, qui souffrent de troubles mentaux persistants, qui s'expliquent, selon l’avocat de l’un d’entre eux contacté par AP, par le temps qu’ils ont passé en détention. Mais qui aurait eu des résultats intéressants avec Khalid Sheikh Mohammed, en bonne santé d’après les rapports militaires, et qui, un beau matin, a demandé à l’administration pénitentiaire l’autorisation de concevoir un aspirateur. Requête acceptée, après avis du quartier général de la CIA. Il s’est donc mis au travail en s’aidant de schémas disponibles sur Internet.

C’est un ancien agent qui a révélé cette anecdote à Associated Press, sous couvert d’anonymat. En effet, parler de la prison de Bucarest, aujourd’hui fermée, ou de tout ce qui touche au programme d’interrogatoire et de détention controversé de la CIA, est formellement interdit.

L’agent a aussi évoqué le goût du prisonnier pour la saga Harry Potter, des livres étant disponibles dans la prison roumaine. Il mentionne en outre ce que le prisonnier, qui se voyait comme une sorte de professeur, appelait ses «heures de bureau».

«Enchaîné au sol, Mohammed donnait aux officiers de la CIA des cours sur son chemin vers le djihad, son enfance et sa famille. On servait du thé et des biscuits.»

On ignore si Khalid Sheikh Mohammed, que son avocat, contacté par AP, décrit comme extrêmement intelligent, voulait vraiment concevoir un aspirateur, où s’il avait d’autres motifs. Associated Press fait le lien avec l’ouvrage de Graham Greene Notre agent à la Havane, dans lequel un agent des services secrets britanniques fait passer auprès de ses supérieurs les plans d’un aspirateur pour ceux d’une arme dangereuse. Impossible de savoir s'il a lu le livre.

La prison secrète a été fermée en 2006, et Khalid Sheikh Mohammed transféré à Guantanamo. Son procès est en cours. Il a reconnu être responsable des évènements du 11-Septembre «de A à Z», peut on lire sur The Telegraph.

Newsletters

En Moldavie, mémoire et inquiétude vives des guerres passées et à venir

En Moldavie, mémoire et inquiétude vives des guerres passées et à venir

Dans les anciens territoires soviétiques, les guerres successives ont tissé une mémoire collective, mais celle-ci n'échappe pas aux logiques nationalistes, ravivées par l'invasion de l'Ukraine.

Au Québec, tout le monde déménage le même jour. Idée de génie ou malédiction?

Au Québec, tout le monde déménage le même jour. Idée de génie ou malédiction?

Plus de 200.000 foyers se déplacent le 1er juillet. Une tradition vieille de 270 ans, malgré un changement de date en cours de route.

Aux États-Unis, les recherches Google sur l'avortement en disent long sur l'inquiétude générale

Aux États-Unis, les recherches Google sur l'avortement en disent long sur l'inquiétude générale

«Les grossesses extra-utérines sont-elles traitées par une IVG?», «Que protège l'arrêt Roe v. Wade en dehors de l'avortement?», «L'IVG est-elle légale aux Bahamas?» font partie des requêtes les plus tapées depuis la décision de la Cour suprême.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio