Tech & internetMonde

La guerre Wikipedia sur le «coup d'Etat» en Egypte

Foreign Policy, mis à jour le 08.07.2013 à 16 h 12

Capture d'écran de la page Wikipedia

Capture d'écran de la page Wikipedia

Au cours des derniers jours, la couverture des manifestations et affrontements qui ont conduit à l’éviction du Président Mohamed Morsi par l’armée égyptienne, le 3 juillet, a provoqué, en parallèle, une bataille sémantique: les évènements spectaculaires de la semaine dernière constituent-ils un coup d’Etat?

Adopter ce terme lourd de sens aurait de graves conséquences, tant en ce qui concerne la jeune démocratie égyptienne que l’aide américaine de plus d’un milliard de dollars envoyée au Caire chaque année. Comme lors des crises internationales passées, le débat n’est nulle part plus féroce que dans l’enfer des forums Wikipedia. Les allers retours de l’intitulé «2013 Egyptian coup d’état» sur la page anglophone (c’est du moins le titre à l’heure où l’on écrit) constituent un cas d’espèce.

En faveur de la modification du titre, des Wikipédiens avancent qu’il est hypocrite d’appeler le premier soulèvement populaire égyptien de 2011 «révolution», et le second en 2013 «coup d’Etat», puisque pour les deux, la réalisation de la demande populaire de changement de gouvernement a nécessité une intervention militaire. «Appeler les évènements qui ont permis à Morsi de prendre le pouvoir une “révolution” mais ceux qui ont conduit à sa chute un “coup d’Etat” est clairement biaisé et viole la neutralité de point de vue», écrit un utilisateur.

«Un bon nombre des commentaires de ceux qui défendent l’utilisation de “coup d’Etat” dans le titre et essayent de couper court au débat m’apparaissent franchement comme de la Procédurite

D’autres argumentent qu’il est biaisé de ne pas appeler le renversement de Morsi coup d’Etat. Un Wikipédien souligne:

«L’armée qui destitue un président et en installe un autre (même non militaire), qui suspend la Constitution et prend le contrôle de différents organes de l’Etat, par exemple la télévision étatique, cela correspond à la définition normale d’un coup d’Etat, en particulier dans la mesure où il semble n’y avoir aucune base constitutionnelle ou légale à ces actions (pour être clair je parle uniquement de l’aspect légal, et non éthique ou moral ou quoi ce soit).»

Un autre note:

«Les média fiables parlent de coup d’Etat, déposer un président élu est un coup d’Etat, et Wikipedia se contente de nommer les choses de façon neutre.»

Un troisième, un peu plus précautionneusement, ajoute:

«Les politiciens pro-coup parlent toujours de révolution! Mais je pense que l’on devrait attendre quelques jours, pour qu’un consensus se dégage au niveau des média, des recherches Google, etc. Ensuite on décidera. Pour le moment “coup d’Etat” est le terme approprié»

(La page comporte également un important débat sur la question de savoir si les principaux média ont utilisé «coup d’Etat» sans guillemets ou en se protégeant par la citation.)  

D’autres avancent des arguments bien plus nuancés.

«Ce point est clairement discutable, concède un utilisateur. Si on se base sur la définition stricte proposée ici c’est un coup d’Etat. Cependant les déclarations des gouvernements américains et britanniques prennent soin d’éviter l’utilisation du terme “coup d’Etat”. Etant donné que l’aide militaire américaine serait menacée si un coup d’État avait eu lieu, et que les Etats-Unis et l’Angleterre ont évité d’utiliser le terme “coup d’Etat”, on peut déduire que le terme “coup d’Etat” est politiquement très sensible et qu’il pourrait être préférable d’éviter de l’utiliser, et d’utiliser à la place l’expression “intervention militaire”, à l’instar des déclarations des gouvernements américain et britannique.»     

D’autres encore affirment que l’Egypte était un cas à part, pour lequel la définition standard du coup d’Etat n’était pas valable. «Je pense qu’il serait plus pertinent d’appeler cette page “Impeachment de Mohamed Morsi” au lieu de “coup d’Etat égyptien de 2013”», suggère un utilisateur.

«Si CNN et la BBC appellent ça d’une certaine manière, est-ce que cela veut dire que c’est la bonne? Le type a abusé de son pouvoir en tant que président d’Egypte, donc l’armée l’a remplacé en tant que président en exercice par le président de la Cour constitutionnelle, avec une élection anticipée qui devrait être programmée bientôt.»    

Un autre utilisateur fait écho à ce sentiment, en expliquant:

«Ce qui se passe en Egypte est inhabituel et le terme “coup d’Etat” a toujours été associé à des actions non démocratiques. Ce qui est inhabituel dans ce coup d’Etat c’est qu’il a été décidé après que des millions de manifestants ont demandé la destitution du Président puisqu’il n’y avait pas de Parlement pour voter sa destitution ou son impeachment... Je pense qu’il s’agit, au contraire de ce qui se passe habituellement, d’un coup d’Etat démocratique provoqué par des manifestations massives ou une révolution.»

Il y a enfin l’appel à s’en remettre à la sagesse de la foule –ou à l’optimisation du référencement par les moteurs de recherche, cela dépend de votre point de vue. Un Wikipédien propose:

«Je suggère de renommer la page quelque chose du genre Révolution égyptienne de 2013. Plus de 31.000 recherches pour “Deuxième révolution égyptienne” sur Google actualités.»  

Soit dit en passant, le débat n’est pas limité aux utilisateurs anglophones de Wikipedia. La page en arabe correspondant aux évènements égyptiens est titrée «Coup d’Etat du 3 juillet 2013 en Egypte».  Et la première rubrique dans la discussion associée est ouvertement intitulée: «Révolution ou coup d’Etat?!» 

Comme on dit, l’histoire est écrite par les vainqueurs... des querelles Wikipedia.  

Marya Hannun
Journaliste free-lance et doctorante en études islamiques à Georgetown.

Traduit par Margaux Leridon

Foreign Policy
Foreign Policy (247 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte