Monde / C'est dans l'actu

Brésil: un arbitre de football décapité après avoir poignardé un joueur

Temps de lecture : 2 min

Lors d'un tournoi de football amateur à Manaus au Brésil le 25 septembre 2011, REUTERS/Ricardo Moraes
Lors d'un tournoi de football amateur à Manaus au Brésil le 25 septembre 2011, REUTERS/Ricardo Moraes

Un arbitre de football qui tue un joueur en le poignardant, et qui se fait à son tour décapiter. La scène s’est déroulée dimanche 30 juin lors d’un match amateur à Pius XII, dans l’Etat de Maranhão (nord du Brésil), rapporte Globoesporte, un important site d’actualité sportive brésilien, cité par le Corriere della Sera.

L’arbitre du match, Oravio de Jordão Catanhede da Silva, avait à peine 20 ans. Alors qu’il vient d’exclure un joueur, Josenir dos Santos Abreu (31 ans), ce dernier proteste et répond par un coup de pied. L’arbitre sort un couteau et poignarde Abreu à deux reprises, le blessant mortellement.

Des spectateurs envahissent alors le terrain, armés de bâtons et de pierres, et lynchent l’arbitre meurtrier avant de le décapiter et d’exhiber sa tête sur une perche.

La police locale a annoncé que l’enquêteur en chef, Valter Costa, a eu accès à des images prises avec des téléphones portables pour identifier les auteurs des actes. Les autorités ont arrêté un homme de 27 ans à Santa Inês, à 33 km de Pius XII, qui aurait au moins confirmé l’agression de l’arbitre. Deux autres personnes sont recherchées, l’une pour le démembrement et l’autre pour avoir participé à l’homicide. Valter Costa a expliqué:

«Nous sommes sur leur piste et nous allons les attraper, parce qu’un crime n’en justifie jamais un autre.»

Le triste fait divers rappelle d’autres cas d’extrême violence sur des terrains de football au Brésil. En août 2010, un arbitre avait déjà poignardé à mort un joueur qui lui avait donné un coup de pied après une décision lors d’un match amateur dans l’Etat de Ceara.

Le problème de violence du Brésil est loin de se cantonner aux seuls terrains de football. Le pays qui va organiser la prochaine Coupe du monde enregistre 50.000 homicides par an, soit plus que n’importe quel autre pays au monde, même ceux en guerre. La plupart de ces homicides résultent de motifs «futiles».

Dans le monde, les arbitres de football sont bien plus souvent la cible que les auteurs des violences. Six adolescents ont ainsi été condamnés en juin dernier aux Pays-Bas à des peines de prison ferme pour avoir battu à mort un arbitre de touche lors d’un match amateur. En France, on a recensé 5.417 agressions contre les arbitres lors de la saison 2010-2011.

Newsletters

Seule une réforme structurelle du système permettrait au Liban de se relever

Seule une réforme structurelle du système permettrait au Liban de se relever

La catastrophe qui vient de frapper Beyrouth s'ajoute à la situation financière qui grève le pays depuis des années.

L'ambassadeur des États-Unis au Mexique est devenue une star de Twitter

L'ambassadeur des États-Unis au Mexique est devenue une star de Twitter

La communication friendly de Christopher Landau révèle le rôle complexe des réseaux sociaux en diplomatie.

Au Sénégal, «le jeu des préliminaires dure toute la journée»

Au Sénégal, «le jeu des préliminaires dure toute la journée»

L'amour, le sexe, le couple… ces concepts sont-ils les mêmes aux quatre coins de la planète? Marion Hazout et Victor Viriot, en couple depuis quatre ans, ont voyagé dans neuf pays pour apprendre comment cela se passe, ailleurs. ...

Newsletters