C'est dans l'actuMonde

Le mariage gay légalisé par inadvertance au Costa Rica?

Florian Reynaud, mis à jour le 05.07.2013 à 15 h 33

Marche des fiertés à Toulouse, le 18 juin 2011 / Guillaume Paumier via FlickrCC Licence by

Marche des fiertés à Toulouse, le 18 juin 2011 / Guillaume Paumier via FlickrCC Licence by

Henri Guaino s'était trompé de bouton, les députés du Costa Rica n'ont même pas lu le texte avant de voter. Lundi 1er juillet, un amendement modifiant le code de la famille est adopté en deuxième lecture au Parlement, rapporte le quotidien La Nacion. Jusqu'ici aucun problème, sauf que les députés n'ont pas lu l'amendement en entier avant de l'approuver, et le texte contient une petite surprise.

En effet, le député José Maria Villalta explique que l'amendement modifie la législation qui régule les unions et le droit au mariage. Selon Yagg, le nouveau texte comprend la mention:

«Sans discrimination contraire à la dignité humaine, des effets sociaux et économiques des unions de fait, notoirement constituées, uniques et stables, et dans une situation pouvant les faire prétendre à un mariage depuis plus de trois ans.»

Cela signifie qu'au bout de trois ans, un couple peut obtenir les mêmes droits qu'un couple marié, mais il n'est surtout plus fait mention de l'obligation d'un homme et d'une femme pour former un couple. Selon Villalta, cela pourrait ouvrir la voie à la reconnaissance de nouveaux droits pour les couples homosexuels et lesbiens, et notamment le mariage. «Il y a une désormais une faille», explique-t-il.

Les députés conservateurs ont immédiatement appelé la présidente Laura Chinchilla à poser son veto pour empêcher la loi de passer. Mais ça ne semble pas si évident, explique The Independent:

«Selon les médias locaux, la présidente Chinchilla a expliqué mercredi qu'elle n'opposera pas son veto, ajoutant: “Non, nous allons aller jusqu'au bout et signer cette loi.”»

Après la France et le Brésil, le Costa Rica pourrait être le 16e pays à reconnaître le mariage entre personnes du même sexe. Si la présidente approuve la loi, alors de nombreux couples homosexuels et lesbiens pourraient se tourner vers les tribunaux pour obtenir la reconnaissance de leur union et plus encore, le droit au mariage. D'autant plus que, toujours selon Yagg:

«Coïncidence? La loi a été adoptée –à l'unanimité– lundi 1er juillet, au lendemain de la marche des fiertés, dont l'une des principales revendications était le mariage pour tous les couples.»

Florian Reynaud
Florian Reynaud (87 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte