Sports / C'est dans l'actu

Dennis Rodman veut le prix Nobel de la paix pour son voyage en Corée du Nord

Temps de lecture : 2 min

Kim Jong-un et Dennis Rodman à Pyongyang, photo prise par l'agence de presse nord-coréenne KCNA.
Kim Jong-un et Dennis Rodman à Pyongyang, photo prise par l'agence de presse nord-coréenne KCNA.

Dennis Rodman, membre du Hall of Fame de la NBA et intermédiaire autoproclamé entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, est prêt à recevoir son prix Nobel de la paix, et veut que le monde entier le sache. Le diplomate en herbe a fait des vagues au début de l’année lors d’une étrange visite en Corée du Nord au cours de laquelle il a festoyé avec le leader Kim Jong-un.

Son voyage a été organisé par le média alternatif américain Vice dans un coup de communication qui s’est avéré gagnant et dont le New York Times racontait les dessous en mars dernier. La chaîne HBO a récemment diffusé une émission/documentaire sur le périple au cours duquel l’ancien coéquipier de Michael Jordan a notamment assisté à une rencontre de basketball entre les Harlem Globetrotters et une équipe nord-coréenne.

Dennis Rodman est revenu sur cette aventure lors d’une interview avec le magazine sportif américain Sports Illustrated:

«Ma mission est de briser la glace entre des pays hostiles. Je ne sais pas pourquoi on m’a laissé le soin d’aplanir les choses. De tout le monde, il a fallu que ça revienne à Dennis Rodman. Garantir notre sécurité n’est vraiment pas mon boulot; c’est le job du mec noir [Obama]. Mais je vais vous dire un truc: si je ne finis pas sur le podium pour le prochain prix Nobel, il y a quelque chose qui cloche vraiment.»

Dennis Rodman va retourner en Corée du Nord plus tard cette année pour essayer de mener à bien la difficile tâche diplomatique d’apaiser les tensions entre les deux pays. Il explique la suite des opérations:

«Je vais juste rester tranquille, jouer un peu au basketball et peut-être aller en vacances avec Kim et sa famille. J’ai demandé au Leader suprême de rendre un gros service en libérant Kenneth Bae.»

Bae, un Américano-coréen qui était missionnaire en Corée du Nord, s’est fait arrêter par le gouvernement de Kim Jong-un en mai dernier et condamné à 15 ans de détention dans un camp de travail. Il n’y a aucun signe pouvant faire penser que Kim Jong-un s’apprête à rendre un «gros service» à Dennis Rodman, qui pourrait donc bien devoir attendre encore un peu avant de recevoir son prix Nobel.

Grégoire Fleurot Journaliste

Newsletters

Bilqis Abdul-Qaadir, une carrière brisée par l’interdiction du hijab

Bilqis Abdul-Qaadir, une carrière brisée par l’interdiction du hijab

La basketteuse Bilqis Abdul-Qaadir avait tout pour devenir un symbole de réussite de la jeunesse musulmane américaine. Mais la Fiba lui a barré l’accès aux terrains, en raison de son voile.

Le sport pourrait favoriser les fuites urinaires chez les femmes

Le sport pourrait favoriser les fuites urinaires chez les femmes

On peut être jeune, sans enfant et souffrir d’incontinence urinaire à l’effort. Si le sport est révélateur de ce handicap, il peut aussi en être à l’origine. Mais ce n’est pas une fatalité.

L'équipe féminine de football des États-Unis poursuit sa fédération en justice

L'équipe féminine de football des États-Unis poursuit sa fédération en justice

Vingt-huit joueuses ont décidé d'attaquer la fédé américaine pour discrimination liée au genre.

Newsletters