C'est dans l'actuMonde

Texas: 11 heures de discours et la sénatrice démocrate sauve la loi pro-avortement

Cécile Schilis-Gallego, mis à jour le 26.06.2013 à 17 h 50

Capture d'écran du spot de campagne de Wendy Davis lors des élections sénatoriales.

Capture d'écran du spot de campagne de Wendy Davis lors des élections sénatoriales.

La sénatrice démocrate du Texas, Wendy Davis, aura parlé pendant près de 11 heures pour empêcher le vote d’une loi interdisant l’avortement après 20 semaines de grossesse et réduisant de façon significative le nombre de cliniques pratiquant l’IVG dans cet Etat.

Résultat: la loi n’est pas passée mais, jusqu'au mercredi 26 juin au matin, le flou restait total autour du vote qui avait eu lieu au Sénat du Texas la nuit précédente.

Les Démocrates opéraient depuis un moment un blocage sur les lois anti-avortement au Texas, ce qui a conduit le gouverneur républicain Rick Perry à appeler une «séance spéciale» pour les faire passer de force, lit-on sur le site Salon.com. Pour être approuvée et arriver sur le bureau du gouverneur, la loi appelée «SB 5» devait  être votée avant minuit au Sénat où les Républicains –qui ont rédigé le texte– sont largement majoritaires.

Retour sur le déroulement du vote, rapporté sur Texas Tribune:

  • Un peu avant midi, la sénatrice Davis commence un «filibuster», une pratique qui consiste à parler le plus longtemps possible pour retarder le vote d’une loi.
  • Après 10 heures et 45 minutes de monologue, le «filibuster» est arrêté sur une question de procédure par le vice-gouverneur du Texas David Dewhurst.
  • Commence alors un débat agité au sein du Sénat, dont Salon.com fait le récit :

«Pendant au moins une heure, ce fut du grand théâtre (…). La sénatrice pro-avortement Leticia Van De Putte venait juste de rentrer des funérailles de son père et a demandé à plusieurs reprises à Dewhurst de lui expliquer la décision procédurale, mais elle a déstabilisé la chambre en demandant: “A quel point une sénatrice doit-elle lever sa main ou sa voix pour être reconnue parmi ses collègues masculins?”. Juste après, la tribune a fait explosé et personne n’a pu ramener de l’ordre pendant près de 10 minutes

  • Le texte est ensuite voté et signé par le vice-gouverneur du Texas :

«Minuit est passé avec la foule qui criait, mais à un moment il semble que la loi ait été votée, bien qu’il était minuit passé.»

On peut voir sur cette vidéo postée par Texas Tribune la foule se presser à l’intérieur du Sénat:

Dans la soirée, les médias américains n’étaient pas en mesure de déterminer si la loi était passée ou non. Associated Press conclut ainsi:

«Bien que les Démocrates ainsi que les reporters rassemblés regardaient l’heure sur leurs téléphones passer minuit, le vice-gouverneur David Dewhurst a affirmé que le vote avait commencé juste avant.»

Le site Texas Tribune montre d'ailleurs que le site du Sénat indiquait initialement que le vote avait été finalisé le mercredi 26 juin (soit après minuit):

Avant d'être mis à jour quelques minutes plus tard pour remplacer la date du mercredi 26 par le mardi 25 juin:

Le mercredi 26 juin au matin (heure du centre des Etats-Unis), on apprend que finalement la loi ne passera pas:

«Dans un nouveau rebondissement, après avoir initialement déclaré que la loi restreignant l'avortement avait été votée, les Républicains se sont rétractés, reconnaissant qu'ils n'avaient pas respecté la date butoir, à savoir minuit.»

C. S-G

Mise à jour le 26 juin à 17h: une précédente version de cet article indiquait que l'issue du vote n'était pas certaine. La loi a finalement été rejetée. 

Cécile Schilis-Gallego
Cécile Schilis-Gallego (105 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte