MondeC'est dans l'actu

Le sniper des autoroutes allemandes aurait été enfin arrêté

Annabelle Georgen, mis à jour le 24.06.2013 à 18 h 36

Autobahn / martinroell via FlickrCC License by

Autobahn / martinroell via FlickrCC License by

Le cauchemar des automobilistes allemands va-t-il enfin prendre fin? C'est ce que laisse espérer l'arrestation dimanche dans l'Eifel, une région de l'ouest de l'Allemagne, d'un chauffeur routier allemand âgé de 57 ans, rapporte la chaîne de télévision SWR, qui livre les détails de l'arrestation:

«L'homme a été visiblement surpris par les enquêteurs. Quelques heures après que les agents du BKA [Bundeskriminalamt, l'Office fédéral de police criminelle] l'ont arrêté à son domicile, il aurait avoué les faits. Il aurait ensuite conduit les enquêteurs à une cache dans laquelle étaient stockées plusieurs armes.»

Depuis 2008, un mystérieur tireur fait trembler les usagers des autoroutes du sud-ouest de l'Allemagne. Plus de 700 coups de feu ont été tiré en cinq ans, la plupart visant des voitures neuves transportées sur des camions. Bien que le tireur semblait ne pas vouloir s'attaquer aux automobilistes eux-mêmes, il a tout de même provoqué de graves dégâts, éraflant un chauffeur routier, ce qui avait provoqué un accident, et blessant gravement à la gorge une conductrice en automne 2012, à proximité de Wurzbourg. Comme le rappelle le tabloïd Bild, une balle de calibre 22 avait alors été retirée de son cou.

Après ces attaques de conducteurs, les recherches avaient été centralisées à l'automne 2012, le dispositif de surveillance des autoroutes renforcé, et la récompense élevée de 27.000 à 100.000 euros pour qui livrerait des informations sur le sniper, qu'aucun indice ne permettait d'identifier, rappelle Der Spiegel.

La plupart des transporteurs de voitures neuves ne découvraient les faits que des heures plus tard, lorsqu'ils déchargeaient leur cargaison. Tout juste les expertises ballistiques permettaient de supposer que les balles étaient tirées depuis un véhicule en mouvement et probablement depuis la cabine d'un camion puisque les tirs venaient d'en haut.

Les autoroutes allemandes sur lesquelles il était devenu risqué de s'aventurer étaient l'A3, l'A4, l'A5, l'A6 et l'A61. Mais des faits similaires avaient également été rapportés en France, en Belgique et en Autriche, ajoute Bild.

Pour traquer le sniper, la police allemande a installé des appareils permettant de lire les plaques d'immatriculation des véhicules circulant dans les portions d'autoroutes «à risque». Chaque fois qu'un nouveau tir était rapporté, les policiers croisaient les données, jusqu'à remonter la piste de ce conducteur de camion. Le mobile du tireur, s’il s’agit bien du camionneur arrêté, n'est pour l'instant pas connu.

Annabelle Georgen
Annabelle Georgen (342 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte