Edward Snowden inculpé pour espionnage: tout pour comprendre l'affaire

Le logo de la NSA sur un téléphone portable, REUTERS/Pawel Kopczynski

Le logo de la NSA sur un téléphone portable, REUTERS/Pawel Kopczynski

Edward Snowden, responsable assumé des fuites sur plusieurs programmes américains de surveillance d'Internet et des télécommunications, qui ont suscité d'immenses inquiétudes et de grands débats ces dernières semaines, a été inculpé pour espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux par la justice américaine. La plainte a été déposée dans un disctrict de Virginie, «la juridiction où l'ancien employeur de Snowden, Booz Allen Hamilton, est basé, mais aussi un disctrict avec un long historique d'affaires judiciaires ayant des implications de sécurité nationale», explique le Washington Post, qui rapporte la nouvelle.

Snowden, réfugié depuis le 20 mai à Hong Kong, est sous le coup d'un mandat d'arrêt provisoire. «Un traité d'extradition est en vigueur entre Hong Kong et les Etats-Unis, mais Pékin a le droit d'opposer son veto», précise Lemonde.fr.

Pour tout comprendre à l'affaire, voici cinq articles de Slate:

Le jeune Américain de 29 ans est à l’origine de ce que le Guardian qualifie d’«une des plus grandes fuites de l’histoire politique américaine»

Selon William Saletan, de Slate.com l'ordonnance sur Prism qui a fuité dans la presse mérite sans aucun doute qu'on en débatte. Elle confirme que plusieurs lignes ont été franchies mais la surveillance téléphonique du gouvernement américain est selon lui limitée et contrôlée. Et ne doit nous effrayer.

Prism ne fait pas qu'effrayer les citoyens, ces révélations ont aussi déclenché la colère des politiques européens qui veulent désormais combattre les ingérences du renseignement américain.

Andréa Fradin explique pourtant, sur Slate.fr, que l'Europe n'est pas en reste en termes de surveillance, et qu'avant Prism, il y avait Echelon. Et que «la France n'est pas la dernière à ouvrir ses «grandes oreilles»: pnij, écoutes adminstratives, DPI, Hadopi...»

Nous vous expliquons enfin comment porter plainte contre la NSA si le coeur vous en dit - sachez simplement que défendre nos droits en portant l'affaire devant les tribunaux ne va pas être simple.