C'est dans l'actuMonde

La Syrie condamne la répression en Turquie

Slate.fr, mis à jour le 03.06.2013 à 9 h 29

Non, ce n'est pas une blague.

Ankara, le 31 mai. REUTERS

Ankara, le 31 mai. REUTERS

Cela ressemble à une mauvaise blague tellement pas drôle qu’on a dû mal à la croire. Et pourtant... Le ministre syrien de l’information s’est exprimé samedi dans les médias officiels de son pays pour faire part de son sentiment sur les manifestations en Turquie, estimant que le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan «devrait démissionner» «s’il n’est pas dans la capacité de mettre fin aux protestations avec des moyens non violents».

Omran al-Zoubi a ajouté qu’Erdogan «conduisait son pays comme un terroriste et détruisait le caractère pacifique du peuple turc, dont les demandes ne méritent pas une telle violence», selon les propos rapportés par Sana.

Dimanche, deuxième couche: «Le ministère des Affaires étrangères conseille aux citoyens syriens de ne pas se rendre en Turquie, afin de préserver leur sécurité, et ce en raison de la dégradation de la situation sécuritaire dans certaines villes turques», a indiqué la télévision officielle syrienne.

Erdogan a été un allié du président syrien Bachar el-Assad, mais s’est détourné de lui après les premiers moments de répression du peuple syrien, qui ont ensuite dégénéré dans la violente guerre civile que nous connaissons actuellement et qui a conduit à la mort de plus 80.000 personnes, rappelle Reuters.

Slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte