Monde / Égalités

Australie: pourquoi les lycéens balancent-ils des sandwichs sur la Première ministre Julia Gillard

Temps de lecture : 2 min

Julia Gillard lors d'un discours au Parlement à Canberra le 27 février 2012, REUTERS/Daniel Munoz
Julia Gillard lors d'un discours au Parlement à Canberra le 27 février 2012, REUTERS/Daniel Munoz

En Australie, il pleut des sandwichs sur la Première ministre Julia Gillard. Julia Gillard a évité un sandwich volant le 8 mai lors d’une visite dans un lycée du Queensland. Jeudi 30 mai, elle a échappé à un autre sandwich (du même type? On ne le sait pas) au lycée Lyneham de Canberra.

Notre lanceur de sandwich de la semaine s’appelle Kyle Thomsen, il a 16 ans, et a été suspendu deux semaines pour son numéro. Au cas où vous vous poseriez la question, il a plaidé innocent. Julia Gillard a déclaré qu’elle compatissait avec son «petit acte de chahuteur» mais qu’aucune amnistie gouvernementale n’était à prévoir.

Mais que signifie cette pluie de sandwichs? Peut-être que les enfants ont tout simplement pensé que Julia Gillard avait faim. Ou peut-être qu’il s’agit de l’équivalent culinaire d’un incident au cours duquel un homme a ordonné à Hillary Clinton de «repasser ses chemises».

Selon le site Know Your Meme (quoi, il ne fait pas encore partie de vos favoris?), la phrase «fais-moi un sandwich» est actuellement utilisée par les internautes masculins pour «se moquer, discréditer ou énerver les internautes féminines en utilisant le trope sexiste selon lequel la place des femmes est dans la cuisine».

Envoyer cet aliment en particulier sur Julia Gillard, dont le discours sur la misogynie est devenu viral l’année dernière, est peut-être un moyen de lui rappeler qu’elle devrait rester dans la sphère domestique.

Mais si les enfants voulaient envoyer le message «fais-moi un sandwich» avec leurs missiles, leurs efforts se sont retournés contre eux. Tout ce qu’a fini par prouver Kyle Thomsen, c'est que le sexe masculin est parfaitement capable de fabriquer des sandwichs à lancer (ou à consommer). J’aurais aimé que Julia Gillard dise simplement «Merci pour le sandwich, bitches Puis qu’elle le mange.

Qu’auraient balancer les enfants à Julia Gillard pour la remettre vraiment à sa place? Le mème des sandwiches tire une partie de son attrait du fait que les sandwichs sont plutôt faciles à faire.

Dire à une femme de préparer rapidement un sandwich à la dinde n’implique pas le même respect pour ses capacités que de lui demander de cuisiner un homard thermidor. Au lieu de lui envoyer des ingrédients de sandwich à la figure, peut-être qu’une bouteille de produit nettoyant pour les vitres aurait mieux fait passer le message?

Pour ceux qui voudraient envoyer des messages sexistes à destination des hommes politiques, je vous suggère de leur envoyer une serviette en papier tout en criant «Va tuer cet insecte près de la canalisation» ou «Va manger ce barbecue avec tes mains!» Bien sûr, vous pourriez aussi rester dans le neutre en envoyant des bombes à eau. Je ne sais pas si elles sont le symbole de quoi que ce soit, mais au moins elles ne gâchent pas de la bonne nourriture.

Katy Waldman

Traduit par Grégoire Fleurot

Newsletters

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Aperçu hebdomadaire de la vie tweeto-mentale du président américain.

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

Phillys Schlafly valorisait la femme au foyer alors que sa carrière professionnelle était bien remplie. Pourtant, si elle avait été un homme, elle serait allée très loin dans son parti.

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

On estime entre 15 à 26 millions le nombre d'Américain·es ayant participé à des manifestations contre les violences policières et le racisme systémique à travers tout le pays.

Newsletters