C'est dans l'actuMonde

Rob Ford, le maire de Toronto, filmé en train de fumer du crack selon plusieurs médias

Grégoire Fleurot, mis à jour le 17.05.2013 à 18 h 31

Rob Ford tente d'échapper aux journalistes à Toronto le 27 novembre 2012, REUTERS/Mark Blinch

Rob Ford tente d'échapper aux journalistes à Toronto le 27 novembre 2012, REUTERS/Mark Blinch

Le site américain Gawker a l’habitude de se moquer du maire conservateur de Toronto Rob Ford pour ses déclarations racistes, son amour un peu trop marqué pour l’alcool et ses comportements parfois étranges. Quand John Cook, un journaliste de la rédaction reçoit une information selon laquelle il existe une vidéo montrant Rob Ford en train de fumer du crack, dérivé de la cocaïne qui entraîne une très forte dépendance, il décide tout naturellement d’enquêter.

L’informateur qui a contacté John Cook ne lui donne comme preuve qu’une photo de Rob Ford posant avec des membres de gangs de Toronto, et l’invite à venir jusqu’à Toronto s’il veut voir la vidéo de ses propres yeux. John Cook s’exécute, et après plusieurs rendez-vous avec l’informateur, réussit à visionner la vidéo sur un smartphone qu’on lui tend. Le journaliste est formel: les images montrent bien Rob Ford en train d’inhaler la fumée d’une pipe en verre.  

Jeudi 16 mai, alors que Gawker publie son article, le Toronto Star publie un article rapportant plus ou moins la même histoire, en titrant:

«Rob Ford dans un scandale de vidéo de crack»

Le journal écrit:

«Un groupe d’hommes somaliens impliqués dans le trafic de drogue fait circuler une vidéo de téléphone portable montrant apparemment le maire Rob Ford en train de fumer du crack. Deux journalistes du Toronto Star ont vu la vidéo trois fois. Elle semble montrer Ford dans une chambre, assis sur une chaise, portant une chemise blanche avec les deux boutons du haut déboutonnés et inhalant dans ce qui ressemble à une pipe de crack en verre.»

Le Toronto Star explique que la vidéo, qui montre un Ford «incohérent» et dans un état «dégradé», provient d'un revendeur qui dit avoir fourni le crack au maire, et précise qu’elle lui a été proposée à un million de dollars, mais que le journal a refusé d’acheter le document et ne se l’est donc pas procuré.

Rob Ford s'est défendu vendredi 17 ami avoir consommé du crack, jugeant ces allégations «ridicules» et «absolument fausses», rapporte le Huffington Post Canada. Un avocat du maire a indiqué jeudi au Toronto Star qu'il était impossible de savoir ce que faisait ou ce que fumait la personne filmée sur cette vidéo.

Aux Etats-Unis, l’affaire n’est pas sans rappeler le parcours de Marion Barry, ancien maire de Washington condamné à de la prison pour consommation de crack avant de se faire réélire dans les années 1990.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte