C'est dans l'actuMonde

Khalid al Hamad, le rebelle syrien cannibale

Slate.com, mis à jour le 15.05.2013 à 11 h 34

Le rebelle syrien qui mange le coeur de ses adversaires aurait une deuxième vidéo horrible à nous montrer.

Capture d'écran

Capture d'écran

La guerre civile en Syrie, qui est déjà une source constante de récits d’atrocités et d’images insoutenables, nous a dévoilé, cette semaine, une nouvelle vidéo très difficile à regarder –mais quasi-impossible à ne pas regarder– depuis le champ de bataille.

Les images, filmées fin mars mais mises en ligne cette semaine, montrent un rebelle qui prend calmement un couteau pour ouvrir la poitrine de ce qui ressemble à un soldat pro-Assad mort. Le commandant rebelle retire l’un des organes du mort –il n’est pas évident de savoir de quel organe il s’agit– parle à la caméra, et croque dans le morceau de chair en question.

«Je jure devant Dieu, vous soldats de Bachar, vous, chiens, que nous mangerons vos cœurs et vos foies, annonce le rebelle selon une traduction de Foreign Policy. Ô héros de Bab Amr, vous massacrez les Alaouites et vous sortez leurs cœurs pour les manger!» (Le rebelle croyait probablement qu’il était en train de mordre le cœur ou le foie de sa victime. Un chirurgien auquel Time Magazine s’est adressé affirme que l’organe est en réalité le foie du mort.)

La vidéo a été publiée par des forces loyales au régime d’Assad, ce qui suggère la possibilité qu’elle soit fausse, destinée à faire de la propagande pour l’actuel dictateur. Malheureusement, on ne dirait pas que ce soit le cas. Human Rights Watch dit que la vidéo était presque à coup sûr une vraie. Et puis un journaliste de Time est allé directement à la source, en interviewant le rebelle et en l’identifiant. Khalid al Hamad n’a pas tardé à confirmer nos craintes –ni même à en rajouter en affirmant qu’il a une autre vidéo qui pourrait être encore plus choquante.

«Dans une interview sur Skype (...) al Hamad a expliqué à Time ce qui l’a poussé à couper les organes du soldat: “Nous avons ouvert son portable et j’ai vu un clip d’une femme et sa fille, complètement nues. Il les humiliait, enfonçait un bâton ici et là.”

Al Hamad, qui est sunnite et déteste les musulmans alaouites, a dit qu’il a une autre vidéo où il tue un soldat de l'armée régulière, alaouite. (Le Président syrien Bachar el-Assad est alaouite; le conflit syrien est de plus en plus teinté de religion et d’ethnicité.)

"J’espère que nous massacrerons [tous les alaouites]. J’ai une autre vidéo que je leur enverrai. Dans le clip, je scie un autre Shabiha (membre d’une milice pro-gouvernement) avec une tronçonneuse. La tronçonneuse que l’on utilise pour couper les arbres. Je l’ai scié en petits et en grands morceaux”.»

Selon Foreign Policy, Al Hamad se battait auparavant avec la brigade al-Farouk (brigade principale de l'Armée syrienne libre) mais s’est séparé d’elle en octobre dernier afin de fonder un groupe plus indépendant, et plus militant, la brigade de Omar al-Farouk. D’après ce que l’on peut constater, Al-Hamad estime que son célèbre cannibalisme fait partie de «son travail», et que la vidéo va dissuader les soldats d’el-Assad. 

Vous pouvez lire l'interview dans son intégralité, en anglais, sur Time ou lire l’analyse de Foreign Policy, également en anglais. Et si vous voulez réellement voir la vidéo dont on parle tant (croyez-moi, il vaut mieux éviter) vous pouvez la voir ici.

Josh Voorhees

Traduit par Daphnée Denis

Slate.com
Slate.com (483 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte