Monde

Syrie: qui a utilisé du gaz sarin?

Temps de lecture : 2 min

Un soldat syrien / Wikimedia Commons
Un soldat syrien / Wikimedia Commons

S’il fait de moins en moins de doutes que des armes chimiques ont été utilisées en Syrie, le flou continue de régner quant aux circonstances et surtout à l’identité de ceux qui ont s’en sont servi. La commission d’enquête indépendante de l’ONU sur les violences en Syrie est ainsi arrivée à la conclusion que des insurgés syriens se sont servis de gaz sarin, un agent neurotoxique interdit par le droit international, rapporte Le Monde.

Carla Del Ponte, ancienne procureure suisse spécialisée dans les crimes de guerre et membre de la commission de l’ONU, a déclaré dimanche 5 mai au soir à la télévision helvétique:

«Selon les témoignages que nous avons recueillis, les rebelles ont utilisé des armes chimiques, faisant usage de gaz sarin. Nos enquêtes devront encore être approfondies, vérifiées et confirmées à travers de nouveaux témoignages, mais selon ce que nous avons pu établir jusqu'à présent, pour le moment ce sont les opposants au régime qui ont utilisé le gaz sarin.»

Del Ponte a précisé que «les investigations menées jusque-là ne permettaient pas de conclure que les forces gouvernementales syriennes avaient elles aussi employé des armes chimiques», rapporte Le Monde.

Cette annonce intervient trois jours à peine après que Washington a annoncé que le régime syrien avait probablement utilisé des armes chimiques, tout en insistant sur le fait qu’elle travaillait encore sur les preuves. Selon la Maison Blanche, les agences de renseignement américaines «estiment à des degrés de certitude variables que le régime syrien a utilisé des armes chimiques à petite échelle en Syrie, surtout l’agent chimique sarin».

Des responsables militaires israéliens avaient déclaré en début de semaine dernière que leurs recherches leur ont également fourni des preuves que les forces loyales à el-Assad ont utilisé des armes chimiques contre les combattants rebelles, tandis que les autorités turques ont fait procéder à des tests sanguins sur des réfugiés syriens afin de déterminer s'ils ont été victimes d'armes chimiques.

Le gaz sarin est un puissant agent neurotoxique inodore et invisible développé par les nazis dans les années 1930 et considéré depuis 1991 comme une arme de destruction massive par l’ONU. En 1988, Saddam Hussein avait fait bombarder la ville kurde d’Halabja avec un mélange de gaz, dont du sarin, faisant 5.000 victimes. Le sarin a aussi été utilisé lors d’un attentat dans le métro de Tokyo qui a fait 12 victimes en 1995.

Newsletters

Nous ne nous soucions déjà plus de la guerre en Ukraine

Nous ne nous soucions déjà plus de la guerre en Ukraine

Le pays du président Zelensky a pourtant besoin de notre attention. Et de notre soutien.

Aux États-Unis, le mur de séparation entre l'Église et l'État va-t-il céder?

Aux États-Unis, le mur de séparation entre l'Église et l'État va-t-il céder?

Les récentes décisions laissent entrevoir la possibilité pour les États fédérés d'établir une religion officielle ou de financer un culte. C'est ce que réclame America First Legal, association d'anciens officiels de Trump.

Au Nigeria, près d'une centaine de personnes ont attendu des mois la venue du Christ dans le sous-sol d'une église

Au Nigeria, près d'une centaine de personnes ont attendu des mois la venue du Christ dans le sous-sol d'une église

Finalement, c'est la police qui est venue.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio