C'est dans l'actuMonde

Attentats de Boston: ce que l'on sait des trois amis qui auraient aidé Dzhokhar Tsarnaev

Slate.com, mis à jour le 02.05.2013 à 12 h 05

Les trois hommes sont accusés d’avoir retiré un sac à dos contenant des feux d’artifices vidés de leur poudre à canon de la chambre de Tsarnaev.

Dessin des accusés Dias Kadyrbayev et Azamat Tazhayakov devant le tribunal fédéral de Boston le 1er mai 2013, REUTERS/Jane Flavell Collins

Dessin des accusés Dias Kadyrbayev et Azamat Tazhayakov devant le tribunal fédéral de Boston le 1er mai 2013, REUTERS/Jane Flavell Collins

Trois amis d’université de Dzhokhar Tsarnaev ont été inculpés mercredi pour avoir volontairement entravé l’enquête sur les attentats de Boston. Les trois hommes sont accusés d’avoir retiré un sac à dos contenant des feux d’artifices vidés de leur poudre à canon de la chambre de Tsarnaev à l’université du Massachussetts à Darmouth trois jours après l’attaque, et avant que la police ne la fouille pour la première fois.

La police fédérale a rendu publique la plainte criminelle contre les hommes mercredi 1er mai dans l’après-midi, fournissant des détails très concrets sur les informations que détient le gouvernement sur eux. Il est important de rappeler que les documents ne fournissent que le point de vue de l’accusation, et que la plupart des preuves offertes ne sont que des allégations pour le moment.

Les avocats de la défense qui représentent les trois hommes n’ont parlé que brièvement aux médias, mais ont déjà contesté la plupart des preuves principales données par les autorités, y compris les déclarations qui auraient été faites par les trois étudiants dans lesquelles ils avouent avoir soupçonné Tsarnaev d’être impliqué dans les attentats après avoir vu les photos du FBI pour la première fois.

Avec cet avertissement en tête, voici un aperçu de ce que l’on peut tirer du document légal, qui n’est pas vraiment d'une lecture facile.

Criminal Complaint Against Azamat Tazhayakov and Dias Kadyrbayev

Qui est accusé de quoi?

Azamat Tazhayakov et Dias Kadyrbayev, deux Kazakhs qui avaient un visa d’étudiant aux Etats-Unis, ont été inculpés pour conspiration d’obstruction à la justice en dissimulant et en détruisant des preuves. Les deux hommes sont détenus depuis plus d’une semaine pour avoir prétendument violé leurs visas en ayant séché régulièrement leurs cours.

Le troisième, Robel Phillipos, un citoyen américain, est accusé d’avoir fait de fausses déclarations aux enquêteurs fédéraux. Les deux premiers risquent cinq ans de prison en cas de condamnation, tandis que le troisième risque huit ans derrière les barreaux, selon CNN.

Pourquoi Robel Phillipos n’est pas accusé d’avoir obstrué la justice?

Selon sa déclaration sous serment, il semblerait qu’il ait réussi à éviter l’accusation d’obstruction de la justice parce qu’il a affirmé qu’il n’était pas impliqué dans l’acte de jeter le sac à dos dans la poubelle, contrairement aux deux autres suspects, après que le trio l’a ramené dans un appartement partagé par les étudiants kazakhs.

Selon la police, Robel Phillipos a dit à Dias Kadyrbayev de «faire ce qu’il avait à faire» quand celui-ci lui a demandé s’il devait se débarrasser du sac et d’autres objets. Robel Phillipos affirme aussi qu’une grande partie de la discussion autour de Dhzokhar Tsarnaev et des attentats s’est tenue en russe, et était donc difficile à suivre pour lui.

Des trois déclarations, la police affirme que c’est celle de Robel Phillipos qui diffère le plus. Le fait qu’il ait apparemment changé sa version à plusieurs reprises joue contre lui.

Y a-t-il des accusations qui portent sur les attentats eux-mêmes?

Non. Toutes les accusations portent sur des actes qui ont eu lieu après les attentats. Il n’y a aucune indication que les autorités pensent qu’un des trois a été impliqué dans la préparation des attentats qui ont tué et blessé plus de 260 personnes. Une note de bas de page affirme en revanche que Dzhokhar Tsarnaev a suggéré à au moins un des trois suspects qu’il savait fabriquer une bombe environ un mois avant le marathon.

Comment ça s’est déroulé

(encore une fois, selon le rapport de la police basé sur les interrogatoires des suspects, surtout celui de Kadyrbayev):

Jeudi 18 avril, Robel Phillipos a remarqué qu’une des photos des suspects des attentats publiées par le FBI ce soir-là ressemblait à son ami. Il a appelé Dias Kadyrbayev, qui a fait passer le message à Azamat Tazhayakov via un SMS qui disait: 

«As-tu vu les infos?»

Dias Kadyrbayev a ensuite envoyé un texto à Dzhokhar Tsarnaev pour lui faire savoir qu’il ressemblait au suspect, ce à quoi ce dernier a répondu par une séries de SMS que Dias Kadyrbayev a interprété comme des blagues, dont un message qui disait simplement «LOL».

Les trois hommes sont ensuite allés dans la chambre de Dzhokhar Tsarnaev dans la résidence universitaire (la raison de cette visite n’est pas encore claire), où ils ont découvert le sac à dos avec les feux d’artifice.

A ce moment-là, selon les déclarations sous serment, Dias Kadyrbayev «savait» que son ami «était impliqué dans les attentats du marathon», et décida d’enlever le sac à dos de la chambre pour «aider» Dzhokhar Tsarnaev à «éviter les ennuis». Il affirme avoir aussi pris un ordinateur portable et d’autres objets pour éviter d’attirer l’attention des colocataires de Dzhokhar Tsarnaev.

Les trois hommes auraient alors ramené les preuves à l’appartement partagé par Tazhayakov et Kadyrbayev où ils ont, selon les mots de Robel Phillipos, «commencé à paniquer» tout en continuant à regarder les informations.

Selon la police, Dias Kadyrbayev affirme que c’est lui qui a jeté le sac dans une poubelle, mais que la décision a été prise de manière collective et que les deux autres étaient au courant de ce qu’il faisait. Robel Phillipos affirme qu’il faisait une sieste quand la décision finale a été prise.

Qu’est-ce qui était dans le sac à dos?

La police a récupéré le sac à dos le 26 avril dans une décharge de New Bedford où ils pensent qu’il a été jeté par un camion poubelle. Le sac était «partiellement contenu dans un sac poubelle noir». Les agents y ont trouvé des feux d’artifice, un pot de Vaseline et une feuille de devoirs d’un des cours de Dzhokhar Tsarnaev à l’université du Massachussetts.

Quand les suspects ont-ils rencontré Tsarnaev?

Selon la plainte, aucun des deux étudiants kazakhs ne connaissait Dzhokhar Tsarnaev avant de commencer l’université à l’automne 2011. Dias Kadyrbayev affirme qu’il est devenu ami avec Dzhokhar Tsarnaev au printemps de l’année suivante et a ensuite passé, selon les mots de la police, «beaucoup de temps à socialiser» et «s’est rendu à de nombreuses reprises chez Tsarnaev» où il a rencontré plusieurs membres de sa famille.

Azamat Tazhayakov est devenu ami avec Dzhokhar Tsarnaev à l’automne 2011 lors de leur premier semestre sur le campus, et s’est «rapproché» de lui à l’automne suivant quand Tsarnaev a commencé à passer beaucoup de temps dans son appartement. L’affidavit (déclaration sous serment) ne donne pas beaucoup d’informations sur la relation de Robel Phillipos avec Dzhokhar Tsarnaev, à part le fait qu’ils étaient amis.

Josh Voorhees

Traduit par Grégoire Fleurot

Slate.com
Slate.com (483 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte